Kingfisher dévisse après une alerte sur résultats

 |  | 241 mots
Kingfisher n'avait pas habitué le marché à de telles déceptions. Le groupe britannique de bricolage, qui possède les enseignes Castorama, Brico-Dépôt et B&Q, entre autres, a prévenu les investisseurs que son premier trimestre 2005-2006 (clos au 30 avril) sera inférieur à ses attentes initiales. Ainsi, le groupe prévoit une baisse de 6% du chiffre d'affaires à périmètre constant sur la période. Surtout, le bénéfice d'exploitation devrait chuter d'environ 15%, alors que "l'attention portée aux marges et aux coûts ne devrait pas suffire à compenser la faiblesse des ventes", selon le groupe."Le contexte continue d'être très difficile pour les détaillants britanniques, la consommation des ménages souffrant de plus en plus de la pression fiscale, des coûts du crédit et de l'inflation", a expliqué Kingfisher dans un communiqué. "Bien qu'il soit trop tôt pour juger de l'ensemble de l'exercice, il est clair que la demande est faible au Royaume-Uni et qu'il sera difficile d'augmenter les ventes sur des marchés très concurrentiels", a ajouté le directeur général de Kingfisher, Gerry Murphy."La société évoque la faiblesse des marchés de biens de consommation au Royaume-Uni et en France, mais l'ampleur du recul est rare dans le bricolage", commentent les analystes de Dexia Securities dans une note.Du coup en Bourse, le titre s'effondre. Il abandonne 6,25% à Londres, à 255 pence, en fin de séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :