EDF a déjà séduit plus de 3 millions de particuliers

2 mn

Pour Thierry Breton, l'ouverture du capital d'EDF est un "formidable succès populaire". Le ministre de l'Economie et des Finances, qui s'est exprimé ce matin sur Europe 1, a annoncé que, d'ores et déjà, EDF avait séduit plus de 3 millions de particuliers. L'offre, qui ne sera terminée qu'en fin de semaine prochaine, pourrait se voir un peu élargie, et la part réservée aux particuliers pourrait être accrue."Comme on voit ce formidable succès populaire, il n'est peut-être pas impossible qu'à la fin je décide de donner encore un peu plus aux particuliers parce que je sens que la demande est très forte. [...] On pourra éventuellement dépasser les 50%", a expliqué le ministre au micro d'Europe 1.La part du capital mise en Bourse destinée aux particuliers est actuellement de 50% (dont 15% pour les salariés du groupe). Le document de base visé par l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) indique que la part combinée des salariés et des particuliers peut aller jusqu'à 70%. Le solde du capital est dédié aux institutionnels. Le ministre a par ailleurs nié que l'ouverture du capital de l'électricien avait été boudée par les investisseurs institutionnels, en raison d'une fourchette de prix d'introduction jugée trop élevée. L'offre a été souscrite en totalité par les institutionnels, affirme au contraire le ministre.Le prix, qui sera fixé le 18 novembre pour une introduction le 21 novembre, s'établit entre 29,5 et 34,10 euros pour les institutionnels. Les particuliers bénéficient d'une décote d'un euro sur cette fourchette.Pour EDF, cette introduction, qui est réalisée par le biais d'une augmentation de capital de 7 milliards d'euros, devrait permettre de rivaliser avec France Télécom en termes d'actionnariat individuel. Le PDG d'EDF, Pierre Gadonneix, a d'ailleurs déclaré dernièrement qu'il avait l'ambition de battre le record du nombre d'actionnaires individuels établi par France Télécom en 1997 (3,9 millions). "Nous sommes au milieu du gué. Avec 3 millions de particuliers ayant souscrit, cet objectif reste valable", confie EDF à latribune.fr.Pour sa part, Gaz de France, introduit en Bourse en juillet 2005, avait séduit 3,2 millions de petits porteurs, comme le rappelle l'agence Reuters. GDF avait aussi connu un fort engouement de la part des institutionnels, alors que l'offre avait été souscrite plus de 30 fois.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.