Faurecia prévoit un ralentissement au second semestre 2005

 |  | 286 mots
Après la publication du résultat du premier semestre 2005 de Faurecia, le marché est déçu. En début de matinée, le titre a ainsi chuté de plus de 3%, avant de se reprendre. Il termine la séance en baisse de seulement 0,50% à 60,25 euros. La Bourse a réagi à la publication d'un bénéfice semestriel en recul de 42,2% par rapport à l'année précédente, à 34,7 millions d'euros. Le chiffre d'affaires a cependant progressé sur la période 1,7% à 5,6 milliards d'euros. Mais la marge opérationnelle du groupe s'est effondrée, passant de 4% au premier semestre 2004 à 2,9% au premier semestre 2005."La croissance du chiffre d'affaires de Faurecia s'est réalisée dans un contexte de légère baisse de l'ordre de 1% de la production automobile en Europe, après un fort recul durant le premier trimestre", commente Faurecia dans un communiqué.Le groupe a aussi subi la hausse du prix des matières premières (acier et plastique). "Les achats de matières premières représentent près de 12% du chiffre d'affaires. L'impact brut de la hausse des matières premières est de l'ordre de 150 millions d'euros sur le premier semestre 2005", ajoute le groupe. Toutefois, selon lui l'impact réel n'est que de 70 millions d'euros sur le semestre, après négociations avec ses fournisseurs. Par ailleurs, outre les résultats décevants, le marché sanctionne les perspectives du groupe. Celui-ci prévoit une production automobile européenne en baisse au second semestre 2005. "L'impact de la hausse des matières premières sur les résultats du second semestre 2005 devrait être du même ordre qu'au premier semestre", ajoute la société. Enfin, le groupe "envisage un second semestre 2005 dans la continuité du premier".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :