Après le rachat de BPB, Saint-Gobain va céder des actifs

 |  | 253 mots
Lecture 1 min.
Quelques jours après avoir annoncé le rachat du plâtrier BPB pour 5,8 milliards d'euros, Saint-Gobain prépare des cessions. Le groupe français a en effet déclaré aujourd'hui qu'il procédera à des ventes d'actifs afin "d'améliorer la structure de son portefeuille d'activités", sans donner de détail. "On veut les céder de façon profitable dans un horizon de 18 mois", a juste déclaré le PDG du groupe, Jean-Louis Beffa. "BPB a montré que Saint-Gobain sait bien acheter. Ces cessions doivent montrer que Saint-Gobain sait bien vendre", a ajouté le président.Saint-Gobain, qui a mis quatre mois à racheter le Britannique BPB, attend des synergies de coûts de 100 millions d'euros à horizon 2008, à la suite de cette opération qui s'achève le 2 décembre. Dans le cadre des réductions de coûts, le groupe a d'ailleurs annoncé qu'il retirerait BPB de la cote britannique. Ce qui lui permettra de réaliser 10 millions d'euros d'économie.Si les synergies restent peu importantes, alors que Saint-Gobain a réalisé plus de 32 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2004 et 1,1 milliard d'euros de résultat net, il semble surtout que le groupe ait assuré sa propre indépendance grâce au rachat de BPB. Saint-Gobain, qui a annoncé le financement du rachat par dette, sera en effet difficile à absorber par un concurrent ou un fonds d'investissement. Or, le groupe faisait ces derniers mois l'objet de rumeurs quant à une possible offensive (voir ci-contre).En Bourse, Saint-Gobain progresse de 0,42% à 48,18 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :