Offensive italienne pour contrer ABN Amro sur Antonveneta

Prendre le contrôle d'une banque italienne relève du parcours du combattant. C'est ce qu'expérimente le Néerlandais ABN Amro, qui a lancé une offre d'achat sur la banque Antonveneta à un prix de 25 euros par action. Car le groupe voit aujourd'hui ses ambitions contrées par une offre de Popolare di Lodi, lancée à 26 euros par action. Tandis que l'offre d'ABN Amro donne aux actionnaires d'Antonveneta la possibilité de vendre leurs titres pour du cash, celle de Popolare di Lodi se fait exclusivement par échanges de titres. Banca Popolare di Lodi offrira trois titres différents: des nouvelles actions Popolare di Lodi à hauteur de 17,7%, des actions de sa filiale de banque de détail cotée Reti Bancarie à 69,2% et de nouvelles obligations Popolare di Lodi à raison de 11,6%.Banca Popolare di Lodi réalisera une augmentation de capital et une émission obligataire, pour un total de 3 milliards d'euros, afin de financer cette opération. L'établissement, qui détient déjà 29,11% du groupe Antonveneta, estime qu'il pourrait donner naissance au cinquième groupe bancaire italien, "avec 2.000 agences dans plus de 1.200 villes", selon le groupe. Il table également sur "une intense création de valeur" et sur des synergies "supérieures à 300 millions d'euros".Cette opération semblait assez prévisible, alors que Banco Popolare di Lodi avait augmenté sa participation dans Antonveneta en avril. Il s'agissait pour certains milieux financiers italiens, très hostiles à la prise de contrôle d'une banque de la péninsule par un établissement étranger, de monter une solution alternative permettant de faire échouer l'initiative d'ABN Amro. La banque néerlandaise a ainsi éprouvé de sérieuses difficultés à obtenir l'autorisation de monter à 20% du capital d'Antonveneta, la banque centrale italienne voyant d'un très mauvais oeil son incursion dans son système bancaire.A l'annonce de cette contre-offre, le titre ABN Amro progresse de 1,45% à 18,84 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.