STMicroelectronics va supprimer 3.000 emplois

 |   |  265  mots
Les temps sont durs pour les semi-conducteurs. Le géant européen du secteur, STMicroelectronics, qui pâtit de la concurrence accrue dans le secteur et de la baisse des prix, vient ainsi d'annoncer un vaste plan de restructuration afin de redresser ses marges.Les mesures de restructuration entreprises par le groupe se traduiront ainsi par la suppression cumulée de 3.000 postes, en dehors de la zone Asie, d'ici le milieu de l'année 2006. "Le chiffre tient compte des actions en cours déjà annoncées ainsi que des effets des mesures supplémentaires de restructuration et de rationalisation. Ce nouveau programme sera finalisé et annoncé en détail dans les prochaines semaines", précise le groupe dans un communiqué."Ces mesures rééquilibrent la structure de coûts de la société dans un environnement concurrentiel marqué par le ralentissement de la croissance de la demande et la faiblesse persistante du dollar, qui affecte plus particulièrement les entreprises situées en Europe", ajoute le groupe.STMicro, qui reconnaît que son premier trimestre 2005 a été très décevant, souhaite réaliser 90 millions de dollars d'économies supplémentaires par an "une fois le programme terminé". En revanche, le groupe devra supporter des charges de restructuration de l'ordre de 100 à 130 millions de dollars. STMicroelectronics a enregistré au premier trimestre 2005 une perte nette de 31 millions de dollars un an auparavant, en dessous des attentes du marché. En Bourse, le titre, qui avait été suspendu dans l'après-midi a terminé la séance en légère hausse. Sur un an, l'action recule de plus de 33 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :