Manpower sous pression malgré ses résultats

 |  | 461 mots
Selon Jean-Pierre Lemonnier, président de Manpower France, 2004 a été une bonne année pour l'ensemble du groupe américain. Et pour cause. Manpower a enregistré au niveau mondial un bond de 78,4% de son résultat net en 2004, à 245,7 millions de dollars. Par action, le bénéfice atteint ainsi un niveau record de 2,59 dollars, contre 1,69 dollar en 2003.Si ce bon résultat est dû à une progression de 22,5% du chiffre d'affaires du groupe par rapport à 2003, consécutive notamment à l'intégration de nouvelles entités telles que Right Management (recrutement), et Jefferson Wells (comptabilité), le groupe américain a aussi bénéficié de la force de l'euro. Réalisant en effet 60% de ses ventes en France, Manpower aurait enregistré une hausse de 68,3% de son résultat net à taux de change constant. De même, son chiffre d'affaires aurait progressé, à taux de change constant, de 14,1%. Reste que la tendance générale est bonne: "pour la première fois depuis 2001, on constate une vraie progression dans l'ensemble des unités mondiales du groupe avec une croissance tant du chiffre d'affaires que du résultat", ajoute Jean-Pierre Lemonnier.Le groupe a aussi profité d'une fin d'année assez dynamique. Au quatrième trimestre 2004, le numéro deux mondial du travail temporaire a enregistré un bénéfice net de 69,6 millions de dollars en hausse de 39,4%, soit 0,73 dollar par action, en ligne avec les attentes des analystes, et dans le haut de la fourchette de ses propres estimations. Le chiffre d'affaires a pour sa part progressé de 24% au quatrième trimestre - sur un an -, à 4,1 milliards de dollars.Pourtant, si la croissance est restée forte sur l'ensemble du groupe, elle contraste toutefois avec la faiblesse du marché français. Le groupe Manpower France, principal contributeur au chiffre d'affaires du groupe américain, a ainsi enregistré une croissance en France de 2,8% de son chiffre d'affaires, dans un marché en hausse de 4% dans l'Hexagone. "Dans un marché plat, qui supporte une forte pression sur les prix, nous avons enregistré le même résultat d'exploitation que l'an dernier hors éléments exceptionnels", tempère Jean-Pierre Lemonnier, qui considère qu'il s'agit d'un "bon résultat" dans ce contexte.Autre ombre au tableau: les perspectives du groupe - au niveau mondial - pour le premier trimestre 2005. Manpower monde table pour le premier trimestre 2005 sur un bénéfice net par action en repli par rapport au trimestre précédent, et aussi par rapport au premier trimestre 2004. Il prévoit un bénéfice net par action compris entre 0,34 et 0,37 dollar (contre 0,45 dollar au premier trimestre 2004). Conséquence: en Bourse, ces perspectives plus modestes de croissance du résultat pèsent sur le cours. En milieu de séance, à New York, le titre chute de 9,15%, à 44,20 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :