Telefonica subit une concurrence effrenée

Une bonne année 2004 mais un quatrième trimestre inférieur aux attentes. Telles sont ici résumées les annonces faites par l'opérateur espagnol Telefonica. Sur la période octobre-décembre, le groupe a ainsi manqué ses objectifs. Son résultat net est ressorti à 760 millions d'euros, un chiffre inférieur aux 934 millions d'euros pronostiqués par les analystes interrogés par Bloomberg."La concurrence devient de plus en plus difficile et cela se voit dans les résultats", explique un gérant de fonds interrogé par Bloomberg. De fait, le PDG de Telefonica Cesar Alierta n'a cessé d'accroître les dépenses pour défendre sa position de leader dans la téléphonie mobile en Espagne et au Brésil contre des concurrents de poids tels que Vodafone. Pour se renforcer, Telefonica a repris l'an passé les actifs d'Amérique latine de Bellsouth pour 5,85 milliards de dollars. Actuellement, l'opérateur détient 78 millions de clients à ses services mobiles, dont 56,5 millions en Amérique latine. Il compte particulièrement sur des marchés comme le Mexique, la Venezuela ou la Colombie pour soutenir sa croissance ces prochaines années. Globalement, l'année 2004 aura quand même été en forte croissance. Le bénéfice net a fait un bond de 30,6% à 2,87 milliards d'euros. Les ventes ont enregistré une hausse de 6,8% à 30,3 milliards d'euros. Le cash-flow du groupe a atteint 9,4 milliards d'euros, en hausse de 6,4% sur 2003. 2005 sera donc propice aux acquisitions: le groupe affirme "être dans une situation parfaite" pour chercher de "nouvelles opportunités de croissance".A Madrid, le titre recule de 1,56% à la clôture.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.