OPA d'Axa Private Equity sur Camaïeu

C'est la fin d'une histoire familiale. Les propriétaires de la chaîne de prêt-à-porter Camaieu ont décidé de se retirer de l'affaire. Ils vont donc vendre leur bloc de titres à Axa Private Equity, filiale de l'assureur. "Les familles Torck et Giraud-Verspieren, ainsi que certains membres de l'équipe de direction de Camaïeu, se sont irrévocablement engagés à céder leurs participations dans Camaïeu à Financière Addax, société contrôlée par Axa Private Equity, au prix de 85 euros par action Camaïeu, coupon 2004 attaché", indique le communiqué. "Cette opération amicale nous permet de céder l'essentiel de notre participation dans Camaïeu et de diversifier notre patrimoine familial par le développement de nouvelles entreprises", a expliqué Jean-Pierre Torck, fondateur de Camaïeu et président du conseil de surveillance. Au terme de l'opération, la financière Addax possèdera un bloc de titres représentant 37,7% du capital et lui octroyant 52,7% des droits de vote de l'entreprise. Après l'apport en nature d'actions Camaïeu de certains membres de l'équipe de direction et de la famille Verspieren, la filiale d'Axa détiendra 39,6% du capital et 54,7% des votes. Une fois ces étapes franchies, la Financière Addax lancera une offre publique d'achat sur la totalité des titres Camaïeu qu'elle ne détiendra pas encore et qui sont cotés à Paris au Second marché. Le prix proposé par la filiale de l'assureur valorise l'entité 515 millions d'euros, soit une prime de 12,9% sur le cours de clôture de Camaïeu de mercredi soir.En 2004, le chiffre d'affaires du groupe est ressorti à 392,7 millions d'euros, en hausse de 8% au global et de 0,8% à surface comparable. L'an passé, le groupe a ouvert 46 magasins en France et à l'étranger et en a fermé six. Pour 2005, Camaïeu compte ouvrir 30 à 40 magasins. La cotation du titre a été suspendue jeudi. Elle doit reprendre demain à Paris.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.