Eurazeo parachève sa réorganisation

 |   |  300  mots
L'année 2004 aura été celle des grandes mutations pour Eurazeo. Le holding d'investissement, qui est notamment actionnaire de référence de la banque Lazard (voir ci-contre), a constaté pour son premier exercice les effets dans ses comptes 2004 de sa fusion avec Rue Impériale de Lyon. Le groupe, dont la moitié des actifs gérés est désormais constituée d'investissements en "private equity" (sociétés non cotées), a affiché un résultat de gestion de 34 millions d'euros en 2004, en hausse de 169% par rapport à 2003.Le bénéfice net consolidé du groupe a progressé de 18% à 38,8 millions d'euros. Son résultat net part du groupe a pour sa part reculé de 32% à 13,5 millions d'euros."La progression du résultat de gestion s'explique principalement par la prise en compte des revenus de l'activité immobilière, consolidée dans les comptes d'Eurazeo depuis le 1er janvier 2004, d'un dividende exceptionnel suite à la cession d'un actif en Asie et de la contribution de Fraikin, consolidé par intégration sur les huit derniers mois de l'exercice", commente le groupe dans un communiqué.La fusion avec Rue Impériale de Lyon a par ailleurs permis au groupe d'hériter d'un important patrimoine immobilier. Ainsi, le groupe va "apporter sa branche d'activité immobilière, comprenant 100.000 m2 d'immeubles à Lyon et 275.000 m2 d'immeubles à Marseille, à la société des Ateliers de Construction du Nord de la France (ANF) dont l'acquisition de plus de 95% du capital sera finalisée le 24 mars 2005", explique Eurazeo dans son communiqué. Par cette opération, Eurazeo compte obtenir pour ANF le statut de Société d'Investissements Immobiliers Cotée, qui "permet de réduire la fiscalité latente sur le patrimoine apporté par Eurazeo", conclut la société.En Bourse, la réaction est mitigée. Le titre recule de 0,34% à 72,40 euros à la clôture, vendredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :