Galileo : l'offre commune est déposée

 |  | 190 mots
Lecture 1 min.
"iNavSat" et "Eurely", les deux consortiums qui avaient concouru chacun de leur côté jusqu'au mois de mars pour l'obtention de la concession de gestion de Galileo, le futur système européen de navigation par satellites, ont déposé lundi en milieu de matinée, à Bruxelles, une offre commune. Il va maintenant revenir aux experts de l'entreprise commune Galileo (Galileo Joint Interprise), que dirige l'Allemand Rainer Grohe, de se prononcer sur cette offre conjointe par rapport aux propositions spécifiques soumises au début de l'année par les deux consortiums : "iNavSat" qui regroupe de nombreuses entreprises et banques autour de EADS, Thales et Immarsat, et "Eurely" qui rassemble entreprises et institutions financières autour de Alcatel, Finmeccanica et AENA. L'offre commune, qui placerait, semble-t-il, EADS au coeur du dispositif, présenterait un intérêt indéniable sur le plan technologique, du fait même de la conjugaison des compétences spécifiques de l'ensemble des participants, mais offrirait également un plus sur le plan financier avec une "Net present Value", en fait le montant du projet, abaissé de près de 15% par rapport aux deux propositions individuelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :