Cinven et BC Partners en négociations exclusives pour reprendre Amadeus

Les rumeurs vont pouvoir prendre fin: Amadeus est sur le point de trouver preneur. Les actionnaires du groupe de réservation de voyage, Air France-KLM, Iberia et Lufthansa, ont entamé des négociations exclusives avec les fonds d'investissement Cinven et BC Partners. Ces deux derniers ont proposé aux trois compagnies aériennes qui détiennent ensemble 46% du capital (le reste étant coté au Nuevo Mercado de Madrid) la reprise de leurs parts au prix de 7,35 euros par titre. L'offre valorise la société 4,33 milliards d'euros."L'objectif de cette opération est de retirer Amadeus de la cotation dans le plus bref délai possible", affirme le communiqué des trois compagnies aériennes. Si les différentes parties parviennent à un accord définitif, les repreneurs lanceraient alors "immédiatement" une OPA sur la société. Les actionnaires de celle-ci ont commencé à envisager la vente de la société en août dernier, en raison des divergences stratégiques qui existaient entre eux. Ainsi, alors qu'Air France voyait dans Amadeus, dont il détient 23,4% des parts, une participation stratégique, pour Iberia, détenteur de 18,3% du capital, il ne s'agissait que d'un investissement financier. A partir de ce moment là, des discussions avec des fonds ont été entamées. En payant 6 mois plus tard 7,35 euros l'action Amadeus, les fonds se sont montrés prêts à ouvrir les cordons de la bourse. De fait, depuis août, le titre a gagné plus de 60%. Il faut dire que les actionnaires cèdent une activité rentable: en novembre dernier, Amadeus tablait pour 2004 sur un bénéfice net de 210 millions d'euros, en hausse de 31%.Que vont maintenant faire Cinven et BC Partners? "Je pense qu'ils vont développer Amadeus grâce à des acquisitions, couper les coûts puis le vendre", commente auprès de Bloomberg un analyste de Almeida Capital. A Madrid, en fin de séance, le titre Amadeus reculait de 0,82% à 7,25 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.