Trimestre solide pour HP

Le trimestre écoulé a été globalement porteur pour HP. Une semaine après la mise à pied de sa célèbre patronne, Carly Fiorina, le fabricant d'ordinateurs personnels a publié un bénéfice au titre de son premier trimestre (clos le 31 janvier) de 943 millions de dollars (32 cents par action), pratiquement inchangé sur un an. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice de 37 cents par titre a été supérieur de 2 cents aux attentes moyennes du marché. Le chiffre d'affaires a également dépassé les pronostics en affichant une progression de 10,6% à 21,5 milliards de dollars, contre 20,96 milliards pronostiqués en moyenne.Des résultats assortis de commentaires - faussement? - modestes faits par le directeur financier Bob Wayman, qui a provisoirement pris la place de Carly Fiornina au poste de directeur général. "Tandis que nous continuons à faire progresser notre chiffre d'affaires, nous avons encore beaucoup à faire en termes de rentabilité", a-t-il déclaré. Il est à noter que les résultats masquent une certaine disparité entre les différentes activités du groupe. La bonne nouvelle est venue de la branche PC. Sa marge opérationnelle a plus que doublé pour s'établir à 2,1% (contre 1% il y a un an), sur des ventes en hausse de 12%. Après Dell, Intel, Apple et IBM, HP a ainsi confirmé la bonne tenue d'un secteur traditionnellement attaqué par la guerre des prix.En revanche, la branche serveurs et stockage de données a vu son bénéfice reculer de 54% à 71 millions de dollars. La marge de la division s'est réduite à 1,8% contre 4,1%. Les ventes de logiciels continuent d'être déficitaires tandis que HP vise la rentabilité pour cette activité à la fin de l'exercice 2005. Quant à la rentabilité des services aux entreprises, elle s'est également érodée, son niveau de marge tombant à 7,4%, soit -0,8 point sur un an. Bob Wayman a ainsi expliqué que la tendance était aux transferts des achats des clients vers des produits moins chers. Mais globalement, ces résultats ont satisfait les analystes. Ces derniers ont en revanche été plus déçus par la branche imagerie et imprimantes, le joyau du groupe, qui génère les trois quarts de ses profits. Les bénéfices de la division ont reculé de 3,6% à 932 millions de dollars pour un chiffre d'affaires en hausse de 2,7% à 6,07 milliards de dollars. Le revenu issu du matériel d'impression a diminué à lui seul de 13% en raison d'une guerre des prix forcenée. Attaqué de toutes parts par des concurrents tels que Dell ou Lexmark, HP a annoncé qu'il prendrait des mesures "agressives" en termes de prix sur ses produits bas de gamme pour se rattraper sur des produits à plus forte valeur ajoutée, une politique qui devrait continuer de peser sur les marges, d'après le directeur financier.Pour le deuxième trimestre de son exercice, HP mise sur un chiffre d'affaires compris entre 21,2 et 21,6 milliards de dollars, au dessus des 21,1 milliards de Wall Street. A Wall Street, en fin de matinée jeudi, l'action HP cédait 0,76%, à 20,90 dollars.
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.