Le Crédit Mutuel pénalisé par les performances du CIC

 |  | 261 mots
Lecture 1 min.
Ce sont des résultats en demi-teinte qu'a publiés le groupe Crédit Mutuel au titre de 2004. Le groupe bancaire a certes affiché une hausse de 14,4% de son bénéfice net à 1,5 milliard d'euros l'année dernière. Mais l'exercice a été marqué par une légère baisse du produit net bancaire, avec un repli de 0,5% à 8,89 milliards d'euros. Par ailleurs, le résultat opérationnel du groupe a été impacté par une progression des frais généraux, en hausse de 2,4% à 5,8 milliards d'euros. De fait, le résultat brut d'exploitation chute de 5,8% à 2,97 milliards d'euros.Ainsi, la progression du résultat net du groupe sur l'ensemble de l'exercice doit beaucoup à la baisse de 45,6% des provisions pour risques. Au final, la rentabilité des capitaux propres atteint 10,2% contre 11,2% un an auparavant.Le groupe mutualiste explique que ces résultats sont dus à "la moindre performance des activités de marché du CIC" (voir ci-contre). Hors CIC, le réseau Crédit Mutuel affiche une hausse de 6% du produit net bancaire en 2004, mais aussi une hausse de 12% de son résultat d'exploitation et de 9% de son résultat courant. Interrogé, en marge de ces publications, sur les ambitions du Crédit Mutuel au sujet des Galeries Lafayette - dans lesquelles la banque a pris une participation de 16% -, le directeur général du groupe, Michel Lucas, n'a souhaité faire aucun commentaire. Il a cependant rappelé qu'il disposait de 24 mois pour trouver des partenariats avec le distributeur. Le cas échéant, il se dit prêt à monter jusqu'à 20% dans le groupe de grands magasins.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :