Les ambitions d'EADS stimulées par Airbus

Si les bons chiffres commerciaux délivrés mercredi par Airbus vont permettre à Noël Forgeard de quitter le groupe avec les honneurs, ils devraient aussi permettre à Philippe Camus, co-président d'EADS, de partir en mai prochain sur un bilan positif. Car, grâce à sa filiale aéronautique, EADS a décidé de relever ses objectifs pour l'exercice 2004.L'Ebit (proche du résultat d'exploitation) devrait ainsi ressortir à "plus de 2,3 milliards d'euros" et non plus à 2,2 milliards. Compte tenu du maintien de la prévision de chiffre d'affaires à 32 milliards d'euros, la marge opérationnelle devrait grimper à 7% contre 5,1% un an auparavant. "La différence par rapport aux prévisions antérieures résulte essentiellement du plus grand nombre de livraisons d'Airbus (320 exemplaires contre 315 estimés initialement), ainsi que des bonnes performances de la division Systèmes de Défense et de Sécurité".De fait, la veille Airbus a annoncé avoir délivré 320 appareils l'an passé, contre 305 un an plus tôt, surclassant ainsi très largement son rival Boeing (voir ci-contre). La rentabilité n'a pas été oubliée. "Les comptes d'Airbus sont bons et sa profitabilité est presque le double de celle de Boeing dans les avions commerciaux", a fait remarquer Noël Forgeard, la patron du groupe aéronautique. Quant aux activités de défense d'EADS, elles ont généré 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2004, soit une progression de 12,6% en un an.Le groupe publiera ses résultats définitifs le 9 mars prochain et fera très certainement à cette occasion un point détaillé sur ses perspectives. Mais tout donne d'ores et déjà à penser que le groupe va continuer à profiter des résultats de sa filiale, qui attend jusqu'à 360 livraisons cette année. En tout cas, nul doute pour EADS qu'il va continuer à améliorer ses résultats. Il a ainsi réaffirmé son objectif d'Ebit de 2,4 milliards d'euros pour 2005.La Bourse réagit positivement. L'action gagne 3,53% à la clôture.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.