Rhodia impacté par les catastrophes naturelles

 |  | 291 mots
Lecture 1 min.
Katrina en Louisiane et les inondations en Suisse n'ont pas épargné Rhodia. Le groupe de chimie a annoncé que ces catastrophes naturelles, qui ont touché directement deux sites, auront un impact négatif sur sa rentabilité. Elles "ralentiront la progression attendue de l'excédent brut d'exploitation" au deuxième semestre, explique le groupe dans un communiqué. "Au total, le groupe estime que leur impact n'excédera pas 5% de l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) attendu pour l'année 2005", ajoute le groupe.Ainsi, en Suisse, le site d'Emmenbrücke, spécialisé dans les fibres techniques polyamides, "a subi d'importants dégâts matériels suite aux inondations qui ont frappé la Suisse à la fin du mois d'août", explique Rhodia, qui ajoute que le site est arrêté et que la production a été partiellement transférée à l'usine d'Humenné (Slovaquie). La reprise de la production n'est attendue qu'au cours du dernier trimestre 2005.Par ailleurs, l'ouragan Katrina a frappé le site de Baton Rouge, en Louisiane, notamment consacré à la "régénération d'acide sulfurique pour les raffineries de cette région". Si le site a repris son activité, "le groupe reste toutefois tributaire de la reprise de l'activité de certains de ses clients et de la logistique, encore très perturbée dans cette région", précise Rhodia.En Bourse, la réaction du marché ne s'est pas fait attendre. Le titre recule à la clôture de 3,87%, à 1,49 euro. Et cela même si Rhodia tente de rassurer en précisant que le niveau d'activité "demeure par ailleurs satisfaisant". En outre, Rhodia précise que ces événements exceptionnels, dont les effets ne seront visibles que sur le second semestre 2005, "ne remettent pas en cause les objectifs 2006" fixés par le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :