Havas se rebelle

Havas se rebiffe. Alors que le groupe publicitaire avait sommé Vincent Bolloré de lui dévoiler ses intentions vis-à-vis de la société, il s'oppose désormais officiellement à l'entrée de l'investisseur et de ses partenaires dans le conseil d'administration du groupe. "Le conseil, à l'unanimité, a décidé de recommander aux actionnaires d'Havas de voter contre les projets de résolutions présentés par la société Bolloré Médias Investissements", explique Havas dans un communiqué. Le groupe justifie sa décision alors qu'il estime "qu'il n'y a eu à ce jour aucune réponse à la lettre adressée (à Bolloré) à ce sujet le 14 décembre 2004". Havas avait exigé des explications sur les motivations et intentions de Bolloré vis-à-vis de la société. "A cela s'ajoute l'absence d'explications accompagnant les projets de résolutions, notamment en matière de stratégie, susceptibles d'éclairer les actionnaires lors du vote des résolutions proposées et de leur permettre d'évaluer, en toute transparence, les conséquences d'une représentation de la société Bolloré Médias Investissements sur la stratégie future du groupe et sur le potentiel de création de valeur de l'action Havas", ajoute le groupe de publicité. Havas n'est pas le seul à s'opposer à ces nominations. Jeudi, Colette Neuville, la présidente de l'Association de défense des actionnaires minoritaires, avait annoncé qu'elle n'approuvait pas l'entrée des administrateurs de Vincent Bolloré dans le conseil d'Havas.Le groupe Bolloré, qui détient environ 20% d'Havas, a demandé formellement la nomination de quatre administrateurs: Vincent Bolloré, la société Bolloré Médias Investissements, représentée par son président Marc Bebon, la société Bolloré Investissement représentée par son directeur général Cédrix de Bailliencourt, et Thierry Marraud, directeur financier du groupe Bolloré.En Bourse, stimulé par cette effervescence, le titre Havas 5,15% à 4,90 euros, à la clôture, vendredi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.