News Corp porté par les ventes de DVD

 |  | 574 mots
Lecture 3 min.
Ce sont les premiers résultats publiés par le géant des médias News Corp depuis qu'il est passé sous drapeau américain. Le groupe, qui a définitivement plié bagages à l'automne, quittant Adelaïde, en Australie, pour New York, a dévoilé aujourd'hui un bénéfice net en hausse de 80%, à 386 millions de dollars, au titre du quatrième trimestre 2004, le deuxième de son exercice. Dans le même temps, son chiffre d'affaires a enregistré une hausse de 18% à 6,6 milliards de dollars. A l'origine de cette performance: la division Films, portée par les ventes de DVD. Son profit opérationnel a augmenté de 57% à 407 millions de dollars, grâce à l'exploitation en DVD de titres tels que iRobot ou la trilogie Star Wars. La division vidéo génère une marge de 60%, rendant cette activité bien plus lucrative que l'exploitation des films en salle, selon David Joce, un analyste de JB Hanauer interrogé par Bloomberg. En tout, la branche Films a enregistré une marge de 18%.La télévision câblée, qui inclut les chaînes payantes Fox News ou National Geographic, a vu son profit opérationnel croître de 46% à 227 millions de dollars. Quant à l'activité télévision, son résultat a en revanche reculé de 4% à 153 millions de dollars. Les bonnes performances de la chaîne Star n'ont pas réussi à compenser la faiblesse des chaînes de la Fox, dont les tarifs publicitaires des "prime time" ont reculé de 12%, conduisant la division à augmenter sa perte. La branche télévision par satellite, qui chapeaute le bouquet Sky Italia, a de nouveau publié une perte de 105 millions de dollars, un niveau à peu près équivalent à l'an passé. Plus tôt mercredi matin, le bouquet britannique BSkyB avait annoncé une forte progression de son activité fin 2004 (lire ci-contre).De son côté, la branche journaux (The Times, The Sun...) a vu son résultat progresser de 8% pour atteindre 184 millions de dollars. Pour les journaux australiens, la hausse des bénéfices s'est établie à 34%, mais à l'inverse, la Grande-Bretagne a subi un recul de 24% de ses résultats. Les journaux britanniques ont été affectés par une progression de leurs coûts en raison de modifications des circuits d'impression. Ainsi, The Times est définitivement passé à une version tabloïde.Sur l'ensemble de l'exercice 2004-2005, News Corp espère une croissance de son résultat comprise entre 15 et 20%. Le directeur financier du groupe, Davod DeVoe a assuré que Fox Entertainment génèrerait un résultat hors amortissements et dépréciations en hausse de 6 à 9%.Pour l'instant, News Corp n'a rien ajouté à propos de son projet de reprendre les 18% qui ne lui appartiennent pas dans le groupe Fox Entertainment, et sur lesquels il a fait une offre par échange d'actions le 27 janvier dernier. Une prise de contrôle à 100% de sa filiale lui permettrait de consolider ses actifs et de disposer d'un pouvoir supplémentaire pour négocier avec John Malone qui détient avec sa famille 18% des droits de vote de News Corp. Ce dernier pourrait ainsi être intéressé par un échange de ses parts contre des actifs tels National Geographic, détenus par News Corp à travers la Fox. Sur ce point, Rupert Murdoch s'est dit confiant. "Je pense que nous trouverons une solution à l'amiable. Nous n'avons pas eu de discussions pour l'instant. Mais personne n'est pressé". A New York, en fin de matinée, le titre est pratiquement inchangé à 17,63 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :