Telecom Italia vend sa branche grecque

 |   |  424  mots
Telecom Italia se prépare à sortir du marché grec. Sa filiale mobile, Telecom Italia Mobile, a annoncé avoir cédé les 80,87% qu'elle possédait dans TIM Hellas Telecommunications à un groupe d'investisseurs dirigé par Apax Partners et Texas Pacific Group. Montant de l'opération: 1,11 milliard d'euros. La transaction offre une prime de 17,6% aux actionnaires de TIM Hellas, par rapport au cours moyen des six derniers mois du certificat de dépôt sur le Nasdaq, selon le communiqué. L'opération, qui sera effective d'ici juillet prochain, doit encore recevoir le feu vert des autorités de régulation et de la concurrence. Ce désengagement s'inscrit dans la stratégie de désendettement de Telecom Italia. L'opérateur italien qui avait réussi à ramener sa dette à 30 milliards d'euros fin 2004, en ligne avec les objectifs, a de nouveau alourdi son fardeau financier en annonçant la reprise des minoritaires de sa filiale mobile TIM. L'opération va lui coûter 21 milliards d'euros, portant sa dette à 44 milliards d'euros et propulsant du coup le groupe de nouveau dans le club des opérateurs européens les plus endettés.C'est pourquoi le 25 février dernier, le patron de Telecom Italia Mario Tronchetti Provera disait vouloir se désengager d'unités non stratégiques, à la fois pour alléger ses finances mais aussi pour investir dans des zones en croissance. Or, la branche grecque n'a pas brillé par ses performances. Troisième sur le marché, TIM Hellas Telecommunications a perdu des abonnés sur le deuxième semestre de l'année dernière. Fin 2004, le groupe comptait 2,3 millions de clients. Sur l'exercice, son bénéfice a reculé de 14% à 78,8 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de l'ordre de 840 millions d'euros. La somme dégagée par la cession pourrait également servir à Telecom Italia à se renforcer au Brésil et en Turquie, comme le groupe le souhaite. Au Brésil, il détient une participation dans un opérateur fixe et possède une filiale mobile. En Turquie, il cherche à acquérir deux opérateurs publics.En parallèle de cette opération, Telecom Italia a annoncé le rachat des activités Internet de sa filiale Telecom Italia Media, dont il détient 62%, pour 950 millions d'euros. Telecom Italia Media chapeaute Tin.it et Virgilio, deux activités de fournisseur d'accès Internet. Le groupe a pour objectif de concentrer l'ensemble des activités Internet au sein de la maison mère. La branche devrait d'ailleurs bientôt voir passer dans son giron Tiscali France dont le rachat va être officialisé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :