Intel modère légèrement ses ambitions

 |  | 277 mots
Intel n'a pas transformé l'essai marqué la veille par Texas Instruments (lire ci-contre). Le fabricant de micro-processeurs, qui faisait hier soir après la clôture des marchés américains son traditionnel point à mi-trimestre, a resserré sa fourchette de chiffre d'affaires. Il table désormais sur un revenu compris entre 10,4 et 10,6 milliards de dollars, contre une précédente prévision allant de 10,2 à 10,8 milliards de dollars. Or, les analystes attendaient eux des ventes de 10,6 milliards de dollars. Sur ce chemin, ils ont été encouragés par Texas Instruments qui a prévenu mercredi soir que la demande en semi-conducteurs était au rendez-vous ce trimestre. "Cela sera considéré comme légèrement décevant. Ce n'est pas une déception nécessairement structurelle, mais c'est l'optimisme qui définitivement prévaut sur le marché des semi-conducteurs", explique un analyste interrogé par Reuters. La marge brute devrait se situer autour des 63%, "à plus ou moins un point", contre "plus ou moins quelques points précédemment". Au troisième trimestre 2005, Intel avait enregistré une marge brute de 59,7%, et de 56% au quatrième trimestre 2004. Sur l'ensemble de l'exercice 2005, le chiffre d'affaires devrait atteindre 39 milliards de dollars, soit une progression de 14 à 15% sur un an. La marge devrait ressortir à 60%. Intel prévoit des dépenses d'investissement inférieures à la précédente estimation de 5,9 milliards de dollars, avec une marge de "plus ou moins 200 millions de dollars". "Nous avions donné une première estimation de 6 milliards de dollars en début d'année, et nous avons simplement ajusté ce chiffre", a indiqué le directeur financier du groupe, Andy Brant. Vendredi, le titre Intel cède 0,39%, à 25,60 dollars, à la mi-séance à New York.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :