Adidas-Salomon jette son dévolu sur Reebok

 |   |  280  mots
Pour détrôner le numéro un mondial du secteur des articles de sports, l'américain Nike, une seule solution s'offrait à son dauphin Adidas-Salomon : acquérir le numéro trois mondial du secteur, le britannique Reebok. C'est désormais chose faite. Ce matin, le fabricant allemand d'articles de sport a annoncé sa volonté d'acquérir son concurrent britannique Reebok. Le montant de cette opération avoisine les 3,1 milliards d'euros. Fruit d'un accord entre les deux groupes, ce rachat devrait être finalisé au premier semestre 2006, a précisé la direction d'Adidas dans un communiqué. Adidas-Salomon offrira 59 dollars en liquide par action Reebok. Soit une prime de 34,2% par rapport au cours de clôture du titre enregistré hier. Cette transaction reste soumise au feu vert des actionnaires de Reebok et des autorités de concurrence compétentes. Cette annonce intervient après la publication de résultats encourageants, en dépit de la morosité du marché sur le Vieux Continent. Au cours des six premiers mois de l'année, le groupe dirigé par Herbert Hainer a enregistré un résultat net en hausse 39%, à 225 millions d'euros. L'opérationnel a progressé également. Le résultat d'exploitation bondit de 26% à 357 millions d'euros sur la période pour un chiffre d'affaires en hausse de 11% à 3,189 milliards d'euros. La marge opérationnelle gagne 1,5 point pour s'établir à 11,2%. Dans le détail, les ventes d'Adidas et de Taylor Made - le fabricant de matériel de golf appartenant au groupe - ont progressé de 18% sur le continent américain, de 30% en Asie et de 36% en Amérique Latine. En Europe, elles ne progressent que de 1% sur la période.En Bourse, Adidas termine la séance en hausse de 7,41%

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :