Oberthur selectionné pour tester les passeports américains

 |  | 378 mots
Lecture 2 min.
Oberthur Card Systems a le vent en poupe. Le fabricant de puces électroniques vient d'être choisi par le gouvernement américain pour faire partie des fournisseurs de la technologie permettant de développer des prototypes tests de ses prochains passeports électroniques."Il s'agit d'une excellente nouvelle puisque le groupe n'avait pas été retenu en octobre dernier dans la short list de l'administration américaine, composée alors d'Axalto, de l'allemand Infineon et de l'israélien Supercom", se réjouissent les analystes de ETC Pollak Prebon.Les e-passeports proposés par Oberthur contiennent une puce à antenne (sans contact) dissimulée dans la couverture du passeport. Cette puce contient les données d'identité de la personne, ainsi que sa photo, des clés de sécurité et des cryptages protégeant le programme de la puce. Dès l'annonce de l'accord, Oberthur a dû immédiatement livrer 50 premiers passeports électroniques pilotes, et doit en livrer 2.100 supplémentaires au cours de la semaine à venir. Toutefois, même si le groupe est autorisé à entrer dans la compétition du marché américain de l'e-passeport, rien n'est encore joué. "Nous restons en compétition avec d'autres fournisseurs, mais si notre e-passeport est finalement choisi par le gouvernement, la livraison massive se fera à partir d'octobre 2005", explique Xavier Fricout, le directeur marketing du groupe, interrogé par latribune.fr.Reste que le marché apprécie la nouvelle. "Cette sélection surprise d'Oberthur Card Systems pour le programme du passeport électronique américain devrait avoir un impact positif sur le cours de Bourse aujourd'hui", commentent les analystes d'ETC Pollak Prebon, qui rappellent en outre que le marché américain des futurs passeports électroniques est évalué à plus de 50 millions d'exemplaires sur une période de 5 ans.Le titre gagne 3,43%, à 6,64 euros, à la clôture. Cette annonce donne aussi l'occasion à Aurel Leven de rappeler que "le groupe est le plus rentable du secteur avec une marge opérationnelle 2004 de 8,5% et que sa valorisation est la plus faible du secteur". De quoi donner un certain attrait au titre, d'autant qu'Oberthur est déjà prêt à conquérir de nouveaux marchés avec son e-passeport. Fournisseur officiel de la Belgique, il a répondu à des appels d'offres à Singapour et un autre en Thaïlande, pour lesquels il attend une réponse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :