Plus de cinq millions de Français actionnaires d'EDF

 |  | 482 mots
Lecture 2 min.
C'est un triomphe: l'entrée en Bourse d'EDF a finalement séduit plus de cinq millions de Français. Alors que le record de souscription, jusqu'ici, était détenu par la privatisation de France Télécom avec 3,9 millions de souscripteurs, ce chiffre a été largement dépassé avec l'opération EDF.Selon les résultats communiqués ce matin sur RTL par Thierry Breton, le ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, il y a eu finalement "plus de 4,85 millions de Français qui ont souscrit à l'action EDF". A cela s'ajoutent les salariés et anciens salariés du groupe, qui bénéficiaient d'une procédure de souscription privilégiée. Au total, a donc estimé le ministre, il y aura bien "plus de 5 millions de Français qui vont être propriétaires d'une partie du capital d'EDF". Ce que Thierry Breton a salué comme "un record battu toutes catégories".L'afflux des demandes en provenance des particuliers a d'ailleurs amené Bercy à leur attribuer 60% des actions, contre 50% prévus initialement. Les institutionnels, à l'inverse, ne recevront que 40% des titres. La mise sur le marché correspond à 15% du capital d'EDF. Elle s'effectue via une augmentation de capital de 7 milliards d'euros, les fonds collectés étant destinés à financer le développement du groupe.Fort de ce "très grand succès populaire", le ministre des Finances a fixé le prix de l'action à 32 euros pour les souscripteurs particuliers et 33 euros pour les institutionnels. "J'ai décidé de retenir exactement le chiffre que m'a donné la commission des participations et transferts, c'est-à-dire 33 euros (pour les institutionnels), ce qui veut dire que pour les particuliers, ce sera donc un euro de moins, soit 32 euros", a-t-il précisé. La fourchette de prix prévue allait de 29,50 à 34,10 euros pour les institutionnels, soit 31,80 euros en prix moyen. A 33 euros pour les institutionnels, le prix retenu, qui valorise l'entreprise à 55 milliards d'euros, est donc plutôt élevé. Hier, dans les transactions sur le marché gris, sur lequel les professionnels procèdent à des échanges de gré à gré avant la mise sur le marché effective, l'action EDF se traitait entre 31,50 et 31,70 euros.Profitant de l'engouement sans précédent des particuliers, et d'une demande finalement soutenue, après les réticences initiales, de la part des institutionnels, les pouvoirs publics placent donc l'action EDF au prix fort. Il sera d'autant plus intéressant de suivre les premières cotations du titre. Celles-ci interviendront lundi prochain, à midi, à la Bourse de Paris.En attendant, l'opération se révèle être un très grand succès pour le gouvernement qui recueille une adhésion massive à l'entrée en Bourse d'une des plus importantes entreprises publiques. Et cela au moment même où les syndicats tentent de mobiliser leurs troupes sur le thème de la défense des services publics, qu'il s'agisse des transports marseillais ou, la semaine prochaine, de la SNCF.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :