Télécom Italia va investir massivement

 |   |  322  mots
Telecom Italia va employer les grands moyens. L'opérateur historique italien a prévu un investissement de 14 milliards d'euros ces trois prochaines années pour développer ses activités à l'étranger, que ce soit dans la téléphonie mobile ou dans les réseaux fixes. L'annonce a été faite par l'opérateur à l'occasion de la présentation aux analystes du plan 2005-2007. Ainsi, l'opérateur va investir 1,6 milliard d'euros au Brésil, où il possède sa propre filiale mobile mais où il désire reprendre le contrôle de sa branche de téléphonie fixe. Telecom Italia souhaite également se développer en Turquie. Il a postulé dans ce cadre à la privatisation de Turk Telecom. S'il s'intéresse au marché turc, c'est en raison de son faible niveau de pénétration en téléphonie mobile. Du coup, il étudie également dans le pays une "opportunité d'investissement intégré". Telecom Italia veut également se donner toutes les chances dans le haut débit hors de ses frontières. Il injectera dans ce domaine 760 millions d'euros d'ici 2007 en Allemagne, en France et aux Pays-Bas.Cette annonce intervient quelques jours après la confirmation finale du rachat de Tiscali France, une opération qui va "consolider" la présence de l'opérateur dans l'Hexagone. Déjà présent sur le territoire via Alice, l'opérateur va mettre la main sur les 344.000 clients de Tiscali qu'il a racheté 266 millions d'euros. Au total, il aura 524.000 clients, se hissant à la quatrième place du marché.L'opérateur, qui est en train de racheter les minoritaires de sa filiale mobile pour 21 milliards d'euros, a également annoncé que l'opération lui permettrait de générer des économies de 1,5 milliard d'euros d'ici trois ans. Au total, Telecom Italia espère une progression de son chiffre d'affaire comprise entre 4 et 6% par an et une hausse de son Ebitda de 8% sur la même période.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :