Deutsche Börse a déposé son projet de rachat du LSE aux autorités de la concurrence

Nouvelle étape dans la course au rachat du London Stock Exchange. Vendredi, Deutsche Börse a soumis aux autorités allemandes de la concurrence son projet de rachat de la Bourse britannique. L'Office anti-cartel dispose de quatre mois pour donner son avis à la fusion.Cette démarche, qui a lieu au lendemain d'une rencontre entre les dirigeants des Bourses allemande et britannique, formalise un peu plus l'offre de 1,35 milliard de livres faite par Deutsche Börse pour racheter son concurrent LSE. En effet, le dépôt d'une demande auprès des autorités de la concurrence allemandes suppose que le projet soit "suffisamment concret".En tout état de cause, Deutsche Börse peut se targuer de bénéficier du soutien du ministre allemand des finances, Hans Eichel, qui s'est dit très favorable à une fusion avec le London Stock Exchange. Reste que le gouverment est très favorable à ce que le siège reste en Allemagne.Si Deutsche Börse avance petit à petit ses pions, la place de marché paneuropéenne Euronext poursuit elle aussi ses manoeuvres d'approche. Jean-François Théodore, PDG du groupe qui rassemble des Bourses française, néerlandaise, belge et portugaise, a rencontré ce vendredi Clara Furse, son homologue du LSE, afin de la convaincre de la pertinence d'un rapprochement avec Euronext. Mais Euronext entend prendre son temps: "nous sommes au début d'un long processus. C'est une question de semaines et non de jours", a affirmé à l'AFP une source proche de la Bourse paneuropéenne.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.