La rentabilité d'Axalto fait un bond en avant

 |  | 321 mots
Lecture 2 min.
"Axalto surprend une nouvelle fois par la qualité de ses résultats". Les équipes d'Aurel-Leven ne tarissent pas d'éloges jeudi matin après la publication des résultats annuels du fabricant de cartes à puce. Il est vrai que les chiffres ont de quoi impressionner.Alors qu'il avait fait part en janvier d'une augmentation de 25% de son chiffre d'affaires (960,4 millions de dollars), le groupe vient d'annoncer un résultat d'exploitation en hausse de 80% à 86,4 millions de dollars. "Un niveau supérieur au consensus, à 78,8 millions d'euros", précise Aurel-Leven.Au-delà de ses succès commerciaux (il a livré un nombre record de cartes à microprocesseur en 2004), Axalto est en effet parvenu à accroître sa marge brute (grâce à des produits à plus forte valeur ajoutée) et à maîtriser ses coûts d'exploitation. S'il n'a pas négligé la recherche (6,7% de ses revenus contre 6,4% en 2003), les frais de ventes et de marketing n'ont en revanche représenté que 11,4% du chiffre d'affaires contre 12% en 2003 et les frais généraux 5,7% contre 6,4%. Bref, les charges d'exploitation lui ont coûté 23,8% de son chiffre d'affaires, soit un point de moins qu'en 2003.Conséquence: la marge d'exploitation a fait un bond en avant, passant de 6,2% à 9% en un an. Il s'agit du "niveau de rentabilité le plus élevé du secteur", rappelle-t-on chez Aurel-Leven.Malgré quelques charges exceptionnelles liées à des dépréciations et au plan d'amélioration des performances, le bénéfice net a lui aussi enregistré une envolée spectaculaire. A 59,1 millions de dollars, il a progressé de 136% et fait ressortir une marge nette de 6,2% contre 3,3% en 2003.Pour 2005, le groupe reste très confiant. Toutefois, il ne donne pas dans son communiqué de prévisions chiffrées, son patron, Olivier Piou, se contentant d'indiquer: "nos perspectives sur chacun de nos marchés de référence sont excellentes". Cela ne suffit néanmoins pas à refroidir le marché. L'action gagne près de 5% en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :