Paris termine sur un nouveau plus haut annuel

 |  | 743 mots
Lecture 4 min.
Paris termine la séance sur un sprint, à un nouveau sommet annuel de 4.269,62 points. Le CAC 40 affiche ainsi une hausse de 11,74% depuis le début de l'année. En hausse dès l'ouverture, au lendemain de la réunion de la Fed, Paris a bondi après l'annonce de statistiques américaines meilleures que prévu. L'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan, l'indice d'activité ISM et les dépenses de construction sont en effet ressortis supérieurs aux attentes. L'actualité des entreprises a également soutenu la tendance. M6 avance de plus de 4% alors que la chaîne pourrait céder sa participation dans TPS, détenue à 66% par TF1. Pernod Ricard est soutenu par le feu vert des autorités américaines de la concurrence à son offre sur Allied Domecq, laquelle a déjà été approuvée par Bruxelles. Enfin, les sociétés de services informatiques flambent à la suite d'un article de presse selon lequel Unilog chercherait un repreneur.A la clôture, le CAC 40 gagne 0,95% à 4.269,62 points, dans un volume d'affaires de 2,98 milliards d'euros traités sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie avance de 0,93% à 5.161 points et, à Francfort, le Dax prend 0,67% à 4.617,07 points. A New York, le Dow Jones monte de 0,36% à 10.311,73 points.L'échéance août sur le brut léger américain reprend 85 cents à 57,35 dollars après un recul de plus de 7% environ depuis son record de 60,95 dollars de lundi. Sensibles depuis mardi, les prises de bénéfices se sont accentuées après la hausse surprise des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis. Du côté des changes, le dollar passe sous le seuil des 1,20 et s'échange 1,1962 contre euro, soutenu par les dernières statistiques publiées. Un recul qui favorise les exportations européennes et, par conséquent, les perspectives des entreprises du Vieux Continent.Sur le front statistique, l'indice de confiance des consommateurs américains, tel que calculé par l'Université du Michigan, a finalement progressé à 96 en juin, contre 94,8 en première estimation et 86,9 en mai. Les économistes tablaient sur une confirmation à 94,8. Par ailleurs, la croissance de l'activité manufacturière américaine s'est accélérée en juin pour la première fois depuis sept mois, l'indice de l'Institute for Supply Management (ISM) ressortant à 53,8. Il s'était établi à 51,4 en mai, son niveau le plus bas depuis juin 2003. Les analystes tablaient sur un léger rebond à 51,5. Un chiffre supérieur à 50 reflète une croissance de l'activité, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction. Enfin, les dépenses de construction ont diminué de 0,9% en mai aux Etats-Unis au rythme annualisé de 1.103 milliards de dollars, après une baisse de 1,1% (révisé de +0,5%) en avril. Sur un an, elles s'apprécient de 7%. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,5% en mai.Pernod Ricard progresse de 0,61% à 132,80 euros après avoir annoncé que la Federal Trade Commission, l'autorité américaine de la concurrence, avait donné son feu vert à l'offre sur Allied Domecq.M6 s'adjuge 4,33% à 21,91 euros. La chaîne chercherait à céder sa participation de 34% dans le bouquet TPS en raison de désaccords stratégiques avec TF1, écrit Les Echos. Une information déjà évoquée par Nicolas de Tavernost dans le cadre d'un entretien accordé à Investir la semaine dernière. TF1 prend 1,32 % à 22,27 euros et sa maison mère Bouygues avance de 1,61% à 34,81 euros.Lagardère prend 0,98% à 61,85 euros et Vivendi Universal 1 % à 26,32. Le premier pourrait prendre 34% des actifs de VU dans la télévision payante en France, mais " nous resterons les seuls managers ", a confirmé Jean-Bernard Lévy, président du directoire de Vivendi, au Figaro économie. La prochaine étape consiste à décider de la soulte que Lagardère versera à Vivendi, ajoute-t-il.Unilog bondit de 7,93% à 61,25 euros. Faute de cible, la SSII envisagerait désormais de se vendre à un autre acteur du secteur, écrit Le Figaro économie en citant plusieurs candidats comme le canadien CGI, le britannique Logica et l'indien Tata. Egalement évoqués par les analystes, Sopra, GFI Informatique et Steria gagnent respectivement 3,98% à 46,79 euros, 6% à 5,30 et 1,36% à 32,75.Renault gagne 0,69% à 73,40 euros et Peugeot 0,76% à 49,35. Le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) a annoncé une hausse de 2,7% des immatriculations de voitures neuves en juin dans l'Hexagone. Sur les six premiers mois de l'année, la progression atteint 5,6%.Enfin, Gemplus s'apprécie de 4,97% à 1,90 euro. Les Etats-Unis sont intéressés par la technologie biométrie du groupe, que Paris chercherait à échanger contre la sortie de Texas Pacific Group, qui détient 26,4% du capital, rapporte La Tribune. Ambroise Ecorcheville Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :