L'Oréal chute après ses chiffres du premier trimestre

L'Oréal en tête des baisses sur le marché, c'est quelque chose que l'on ne voit pas souvent... C'est pourtant bien ce qui s'est passé vendredi, au lendemain de la publication du chiffre d'affaires trimestriel du groupe de cosmétiques. A la clôture, l'action recule de 4,73% à 56,35 euros. Sur un an, le titre baisse de 13%.Cette réaction s'explique par le fait que les investisseurs attendaient mieux des premiers chiffres du groupe pour l'exercice en cours. L'Oréal a annoncé un chiffre d'affaires de 3,54 milliards d'euros pour le premier trimestre 2005, en progression de 1,6% par rapport à la même période de 2004. A taux de change constant, le chiffre d'affaires progresse de 3,1%. Or, les analystes prévoyaient une progression de 6% des ventes, à taux de change constant.Le groupe a mis en avant les difficultés rencontrées sur le marché européen, qui ont pesé sur la croissance des ventes. "En Europe de l'Ouest, la consommation finale, encore morose, qui a rendu les distributeurs plus attentistes dans leurs achats, s'est combinée à un calendrier de lancements moins soutenu en ce début d'année", a ainsi expliqué le groupe dans un communiqué diffusé jeudi soir.Outre cette déception, les prévisions avancées par L'Oréal pour l'année en cours n'ont pas suscité d'avantage d'enthousiasme de la part des investisseurs. "Le basculement graduel de l'Europe de l'Ouest en positif au cours de l'année devrait pouvoir amener le groupe à une croissance de chiffre d'affaires en 2005 assez similaire à celle de 2004", a indiqué le groupe. En 2004, il avait enregistré une croissance de 6,2% de son chiffre d'affaires.Cette prudence vis-à-vis de la croissance inquiète: "nous avions sous estimé les difficultés de la croissance en Europe sur le sélectif et le marché de masse. Par ailleurs, en termes de résultat opérationnel, nous devrions revoir en baisse notre marge prévisionnelle estimée", affirment les analystes de Fideuram-Wargny.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.