Giat Industries se prépare à la refonte de la défense européenne

 |  | 285 mots
Lecture 1 min.
Le groupe public d'armement terrestre Giat Industries poursuit sa restructuration. L'entité publique a certes déjà réduit sensiblement sa perte nette en 2004: celle-ci est passé de 640 millions d'euros en 2003 à 80 millions d'euros l'an passé. Mais, si la tendance semble plus encourageante pour le groupe de défense français, la route semble encore longue avant un redressement complet de la situation. A ce titre, Giat Industries a grevé ses pertes opérationnelles en 2004 par rapport à 2003, affichant une perte d'exploitation de 86 millions d'euros l'an dernier contre 46 millions d'euros une année plus tôt. D'après le groupe, cette situation est due à un "décalage des livraisons de chars Leclerc à l'état-major de l'armée de terre (EMAT), les autres programmes ayant tenu leurs objectifs de résultats". Le chiffre d'affaires a été impacté en 2004, avec une baisse de 19% à 590 millions d'euros, contre 72 millions d'euros en 2003.Le groupe, qui poursuit ses efforts, s'est engagé dans son quatrième plan de restructuration, intitulé Giat 2006. Ce plan comprend la suppression de 3.100 emplois sur 6.000 postes, à horizon 2006. Ces coupes claires dans les effectifs succèdent à une suppression déjà effectuée de 12.000 emplois depuis 15 ans. En outre, le plan prévoit la fermeture du site de Cusset (dans l'Allier) et une baisse d'activité sur quatre autres sites.Des mesures qui devraient permettre, à terme, de favoriser une refonte de la défense européenne, comme l'a indiqué récemment la ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie: "Il faut favoriser tous les rapprochements européens, ce qui implique d'avoir des bases saines pour le faire", a-t-elle expliqué lors d'une conférence, évoquant notamment DCN et Giat Industries en France, mais aussi HDW en Allemagne (chantiers navals) et le groupe espagnol Izar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :