DCN et Thales pourraient se marier avant la fin de l'été

Les grandes manoeuvres reprennent dans la défense. Après une courte accalmie, le rapprochement entre le groupe naval de défense DCN et l'électronicien de défense Thales semble s'accélérer. C'est en tout cas ce que laisse entendre ce matin Jean-Marie Poimboeuf, patron de DCN, dans une interview au Figaro.Le président de la Direction des constructions navales estime ainsi qu'un rapprochement avec Thales est nécessaire car "l'organisation actuelle en trois entités juridiques (Thales Naval France/TNF, Armaris et DCN) est coûteuse". En outre, Jean-Marie Poimboeuf estime que le calendrier pourrait s'accélérer: "j'espère que l'alliance pourra être conclue avant la fin de l'été", explique le président.Il ajoute que Thales pourrait ainsi entrer directement au capital de DCN, ce qui "enverrait un signal fort de la volonté de l'Etat français de faire évoluer la société. Ce serait aussi un signal fort envoyé à l'Europe dans la perspective d'alliances à moyen terme".Les propos de Jean-Marie Poimboeuf relancent donc l'hypothèse d'un rapprochement avec Thales, alors que Denis Ranque, le président de l'électronicien, avait laissé entendre lors de son assemblée générale de mai dernier que cette alliance pourrait tout aussi bien ne pas se faire...En Bourse, Thales recule de 1,55% à la clôture, s'inscrivant comme la plus forte baisse du CAC 40, alors que le marché s'inquiète du prix que Thales pourrait payer pour prendre une participation dans DCN. "Le titre baisse parce qu'il y a une inquiétude immédiate concernant les 400 millions d'euros que Thales pourrait débourser, et sur le fait que le scénario de l'alliance Thales/DCN n'est pas vraiment clarifié", précise ainsi un analyste, interrogé par l'AFP. "Les montants cités dans l'article du Figaro sont bien au-delà de ceux évoqués au départ", ajoute pour sa part la société de Bourse Oddo.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.