Marks and Spencer poursuit son redressement

 |  | 359 mots
Lecture 2 min.
Marks and Spencer, le célèbre groupe de distribution britannique, poursuit petit à petit son difficile redressement. Durant le premier semestre de son exercice, à fin septembre, le groupe a enregistré une progression de 63% de son bénéfice net à 212,6 millions de livres (315 millions d'euros). Un chiffre en ligne avec les attentes du consensus Bloomberg, qui tablait sur 212 millions de livres.L'amélioration de la rentabilité du groupe s'est réalisée dans un environnement toujours "très difficile", a précisé M&S. Le chiffre d'affaires du distributeur de vêtements et de produits alimentaires n'a d'ailleurs crû sur les six mois écoulés que de 0,6%, à 3,65 milliards de livres. Encore cette progression est-elle entièrement redevable aux ventes à l'étranger. Sur le marché domestique britannique, les ventes ont reculé de 0,2% sur les six mois écoulés.Un an après l'échec de la tentative d'OPA lancée sur M&S par Philip Green, le groupe commence donc à bénéficier de la politique de réduction des coûts engagée par son directeur général Stuart Rose. Ce dernier vise à réaliser des économies de 260 millions de livres durant l'exercice en cours, et de 320 millions pour les douze mois suivants. Rose s'emploie tout particulièrement à renégocier leurs conditions avec les fournisseurs et à diminuer les stocks.Autre axe important de son action: le rajeunissement de la gamme des produits de M&S et de sa clientèle. A cet égard, le groupe a annoncé aujourd'hui que George Davies, le designer qui anime sa nouvelle marque à succès, Per Una, ne quittera finalement pas M&S, comme il l'avait annoncé en octobre. George Davies a en fait accepté de continuer à diriger Per Una jusqu'en juin prochain, puis de continuer ensuite à superviser la marque.En Bourse, l'action s'est montrée indécise aujourd'hui, clôturant quasiment inchangée à 435,50 pence. Mais les investisseurs croient désormais aux chances de rétablissement du vénérable distributeur. Depuis le début de l'année, l'action a ainsi gagnée près de 27% et elle évolue actuellement aux environs de son plus haut niveau depuis six ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :