Vivendi enfin dans le vert

Ce n'est pas vraiment une surprise, mais la nouvelle est quand même à souligner: pour la première fois depuis quatre ans, Vivendi a bouclé un exercice dans le vert au niveau du résultat net. Son bénéfice 2004 est ainsi ressorti à 1,84 milliard d'euros, contre une perte de 642 millions d'euros un an avant. Bien sûr, la performance est avant tout le fait d'éléments exceptionnels, et particulièrement de la vente de sa part dans Veolia, ex-Vivendi Environnement. Avant cela, Vivendi s'était également désengagé de ses activités américaines, VUE. Du coup, pour la première fois depuis trois ans, le groupe versera un dividende à ses actionnaires. Fixé à 0,60 euro par action, il est un peu moins élevé que celui anticipé par le consensus Reuters qui prévoyait 0,69 euro.Au delà, les performances opérationnelles ont été solides, essentiellement portées par les télécoms. Au total, le résultat d'exploitation est ressorti en hausse de 5% à 3,48 milliards d'euros. La progression est de 41% à éléments comparables. SFR Cegetel a enregistré une hausse de 18% de son résultat d'exploitation à 2,26 milliards d'euros, tandis que Maroc Telecom, dans lequel Vivendi a fait passer sa part de 35 à 51% l'an passé, a réalisé un résultat en hausse de 7% à 673 millions d'euros. Ce chiffre publié quelques jours plus tôt (lire ci-contre) avait déçu les marchés, dans la mesure où il reflétait une baisse de la marge d'exploitation sur un an.La partie Médias, qui inclut les activités audiovisuelles, la musique et les jeux, est revenue dans le vert avec un bénéfice d'exploitation de 339 millions d'euros, après une perte de 39 millions d'euros un an avant. La bonne nouvelle provient notamment d'Universal Music Group (UMG) dont le bénéfice est passé de 70 à 338 millions d'euros en un an, un chiffre au dessus des anticipations (272 millions d'euros). Groupe Canal a vu son bénéfice reculer de 20% à 198 millions d'euros du fait des cessions opérées l'an passé (Telepiù, Canal+ Nordic, Canal+ Benelux...). Sur une base comparable, le résultat affiche une progression de 94%, assure le groupe. Enfin, même la division à problèmes du groupe, VU Games, qui a connu une vaste restructuration l'an passé, montre des signes d'amélioration. Sa perte de 183 millions d'euros est inférieure à celle de 2003 (-201 millions d'euros), et résulte surtout du plan de réduction des coûts.Quant à la dette nette, elle a été divisée par près de quatre, passant de 11,565 milliards d'euros fin 2003 à 3,135 milliards fin 2004. Ces améliorations opérationnelles, le groupe de médias et télécoms compte les poursuivre cette année. Pour 2005, il table sur une hausse "d'au moins 20% de son résultat net ajusté". SFR-Cegetel devrait enregistrer une progression de 3 à 5% de son résultat d'exploitation et de son chiffre d'affaires hors terminaisons d'appels mobiles. A l'occasion d'une conférence de presse, le PDG du groupe Jean-René Fourtou a indiqué qu'en accord avec Arnaud Lagardère, il souhaitait faire évoluer les relations qu'entretiennent les deux groupes. "Nous sommes associés avec le groupe Lagardère dans CanalSatellite. Quitte à être associés, [nous] devons être associés sur le tout, parce que ce n'est pas commode d'avoir une discontinuité d'organisation du groupe Canal+", a-t-il déclaré en précisant que Vivendi s'était beaucoup rapproché de Lagardère, qui est aussi dans les médias.Pour l'instant, les deux patrons sont convenus d'"examiner la faisabilité de cette transformation" et d'en évaluer les conséquences juridiques et financières. Pour l'instant, Vivendi est propriétaire à 100% de Groupe Canal Plus, tandis que ce dernier partage sa participation dans le bouquet CanalSatellite avec Lagardère qui en possède 34%. Jusque, là, Vivendi souhaitait que Lagardère échange sa participation contre une entrée au capital du groupe Canal Plus. A Paris, le titre recule de 2,90% à 23,44 euros en fin de séance. En dépit des chiffres publiés par le groupe, les investisseurs semblent un peu déçus par le dividende.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.