Paris baisse les bras après les statistiques US

Déçus par les statistiques américaine de l'emploi et de l'indice d'activité ISM, les marchés se sont repliés en terrain négatif en début d'après-midi. Si le taux de chômage est redescendu à un plus bas de trois ans et demi en mai, le nombre des créations d'emplois en mai a été inférieur aux attentes. L'indice d'activité ISM est également ressorti inférieur aux prévisions des économistes. Les prises de bénéfice se sont généralisées après la publication de ces statistiques, alors que l'indice parisien s'affiche à ses plus hauts annuels. Au terme des échanges, une quinzaine de ses valeurs terminent dans le vert. A la clôture, le CAC 40 cède 0,51% à 4.162,47 points dans un volume d'affaires de 2,05 milliards d'euros. A Londres, le Footsie recule de 0,11% à 4.999,4 points et, à Francfort, le Dax perd 0,48% à 4.510,39 points. A New York, le Dow Jones se contracte de 0,55% à 10.494,15 points.Sur le plan économique, l'activité dans les services s'est accélérée en France, en Allemagne et dans la zone euro en mai, affichant des plus hauts de plusieurs mois. En revanche, les ventes au détail ont reculé de 1,2% en avril parmi les Douze, soit une baisse de 0,9% sur un an. L'économie américaine a créé 78.000 emplois non agricoles en mai, soit deux fois moins qu'attendu par les économistes, mais le taux de chômage a diminué de 0,1 point à 5,1% de la population active, son niveau le plus bas depuis septembre 2001. Par ailleurs, l'indice d'activité dans les services de l'Institute for Supply Management (ISM) a reculé à 58,5 en mai, après une baisse de 1,4 point à 61,7 en avril. Les économistes tablaient sur un repli moins marqué à 60. L'ISM avait annoncé mercredi un repli de 1,9 point à 53,3 de son indice d'activité manufacturière en mai, son niveau le plus bas depuis juin 2003.Le dollar s'échange à 1,2233 pour 1 euro, revenant d'un plus haut de huit mois à 1,2160 touché mercredi. La remontée des cours du pétrole sur le seuil des 54 dollars le baril a également limité les initiatives.France Télécom gagne 0,39% à 22,88 euros. Jeudi, le titre avait perdu 1% dans le sillage du secteur européen des télécoms.EADS reprend 0,71% à 23,95 euros après deux séances de baisse liées au report de livraisons des premiers A 380. Selon le Herald Tribune, les retards sont dus en partie à des problèmes de production rencontrés par l'Usine Airbus de Hambourg.Les autres valeurs dollar progressent également à l'image de Thales (+0,33% à 33,49 euros) et de Accor (+1,41% à 38,22 euros).Nexans cède 0,06% à 31,63 euros. Le fabricant de câbles a annoncé tabler sur une marge opérationnelle d'environ 3% au premier semestre et a "globalement" confirmé ses prévisions annuelles.Total plie de 0,60% à 182,60 euros. Exane BNP Paribas a dégradé le titre de "surperformance" à "neutre". Havas termine inchangé à 4,84 euros. Vincent Bolloré a déclaré au Monde qu'il n'avait pas l'intention de vendre sa participation de 20% dans le groupe de publicité, ni de lancer une OPA. Il ajoute qu'il réitérera sa demande de quatre sièges d'administrateurs au conseil. L'assemblée générale d'Havas doit avoir lieu le 9 juin.Enfin, Lafuma progresse de 2,75% à 72,95 euros. Le groupe a acquis hier les 63,70% du capital d'Oxbow contrôlés par Teahupoo et certains cadres actionnaires du spécialiste des vêtements de glisse, opération qui sera suivie ce vendredi par le dépôt d'un projet de garantie de cours au prix unitaire de 10,75 euros. Ce prix valorise Oxbow 40,6 millions d'euros. Oxbow reste suspendu de cotation. Ambroise Ecorcheville Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.