Lufthansa et Swiss rouvrent les discussions en vue d'une fusion

 |  | 385 mots
"Swiss a fermé la porte, mais nous n'avons pas mis le loquet": il y a moins d'un an, Lufthansa avait laissé à Swiss la possibilité de revenir discuter après l'échec de leurs négociations en vue d'une fusion. Aujourd'hui, la compagnie helvétique semble avoir rouvert la porte. C'est du moins ce qu'affirme une source proche du dossier, qui a indiqué à l'AFP que les deux groupes avaient repris le chemin de la négociation.Selon cette source, qui confirme des informations des quotidiens allemands Handelsblatt et Financial Times Deutschland, une rencontre a été programmée pour la journée de vendredi à Zurich entre les dirigeants des deux parties. Ces pourparlers pourraient déboucher dans un premier temps sur une coopération, puis sur une fusion totale via l'absorption de Swiss par Lufthansa.Les deux groupes avaient déjà tenté de s'entendre à l'automne 2003 (voir ci-contre). Mais des considérations financières et politiques avaient fait capoter l'affaire. Swiss avait alors choisi de s'entendre avec British Airways en intégrant son alliance Oneworld, avant de se rétracter en juin 2004.Que ce soit du côté de Swiss ou de Lufthansa, la situation n'a donc guère évolué depuis 2003. Or, le temps ne joue pas en leur faveur. L'Allemand se doit en effet de participer à la recomposition du secteur s'il ne veut pas se retrouver isolé. Cet axiome était déjà vrai en 2003: il l'est d'autant plus aujourd'hui qu'Air France et KLM se sont rapprochés. Quant à Swiss, sa situation financière parle d'elle même. Bien qu'ayant accompli des progrès, la compagnie née des cendres de Swissair n'a jamais dégagé de bénéfice depuis sa création en 2002. Au titre de 2004, elle vient de publier une perte nette de 140 millions de francs suisses.Par conséquent, "l'union aurait du sens", comme le souligne un analyste chez Equinet joint par Reuters. Y compris sur le plan industriel, puisque Lufthansa aurait accès à la plate-forme de Swiss à Zurich et à sa lucrative clientèle. Le marché semble lui aussi appeler de ses voeux une union. L'action Swiss bondit de 18,97% à Zurich en soirée tandis que celle de Lufthansa avance de 0,72% à Francfort. Reste que les intéressés n'ont pour l'instant rien confirmé. Lufthansa a simplement rappelé que la porte n'était "pas verrouillée".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :