L'offre de Pernod sur Allied Domecq officialisée demain

 |  | 309 mots
C'est demain matin, à dix heures précises, que Patrick Ricard officialisera, au cours d'une conférence de presse qui se tiendra à Paris au siège du groupe, le dépôt d'une offre sur le britannique Allied Domecq. Après une heure et demie de présentation, Patrick Ricard s'envolera pour Londres présenter en tout début d'après-midi ce même projet aux journalistes anglais. Comme espéré, l'offre de rachat du français Pernod-Ricard, en tandem avec l'américain Fortune Brands, propriétaire du bourbon Jim Beam, a bien été acceptée par le conseil d'administration du britannique Allied Domecq, réuni cet après-midi. Le prix est conforme aux estimations des analystes et au schéma révélé par la Tribune du 20 avril: il valorise Allied Domecq à 7,4 milliards de livres, l'équivalent de 10,86 milliards d'euros, hors reprise de dette. Ce prix de 670 pence par action, soit 4,2% seulement de plus que le cours de clôture de ce soir (643 pence, en hausse de 0,7%), représente cependant une prime d'environ 30% sur le cours moyen des trois derniers mois, avant que le marché ne spécule sur l'opération. Comme convenu, Pernod-Ricard devrait se réserver la part du lion, environ deux tiers des activités du groupe basé à Bristol, tandis que Fortune Brands en récupérera le tiers restant, sous réserve de quelques cessions, voire échanges de marques. Selon nos informations, l'offre sera mixte, mais à 80% en numéraire, le volet par échange d'actions ne portant que sur les 20% restants: Pernod devrait émettre de l'ordre de 20 millions d'actions nouvelles, pour environ 2,2 milliards d'euros. "Les actionnaires anglais d'Allied ne devraient pas poser de problème et accepter les actions Pernod" estime un proche des négociations qui explique : "dans une telle opération, la demande des investisseurs est très forte pour les actions de l'initiateur".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :