AstraZeneca a bien terminé une année 2004 difficile

 |  | 390 mots
Lecture 2 min.
Malgré différentes déceptions tout au long de l'année, les chiffres annuels publiés par AstraZeneca résistent. Le groupe pharmaceutique a en effet enregistré une hausse de 9% de son chiffre d'affaires sur un an, à 21,4 milliards de dollars. Son bénéfice opérationnel progresse de 15% à 4,7 milliards de dollars. Quant au bénéfice imposable, il croît lui aussi de 15% d'un exercice sur l'autre, à 4,8 milliards de dollars. La fin d'année s'est établie en forte hausse, avec, au quatrième trimestre, une progression de 16% des ventes à 5,8 milliards de dollars et une croissance de 68% du bénéfice opérationnel à 1,3 milliard de dollars. Sur le quatrième trimestre, AstraZeneca affiche même un bénéfice net, hors exceptionnels, supérieur aux attentes. Il s'établit ainsi à 0,59 dollar par action, contre 0,38 dollar sur les trois derniers mois de 2003. Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un bénéfice net par action de 0,58 dollar."Nous avons réalisé une forte performance au quatrième trimestre, avec un bénéfice par action en progression de 68%, malgré des déceptions rencontrées avec des produits récemment lancés", s'est ainsi félicité le patron du groupe, Sir Tom McKillop. En effet, le groupe a dû comptabiliser dans ses résultats du quatrième trimestre des charges pour ses médicaments Exanta ( 71 millions de dollars) et Iressa (85 millions de dollars). En outre, un doute plane sur Crestor. Les médicaments Crestor (maladie cardiovasculaire) aux Etats-Unis et Iressa (contre le cancer du poumon) au Japon sont soupçonnés d'être dangereux pour la santé. Iressa a même dû être retiré du marché. L'Extansa (anticoagulant), pour sa part, a été jugé inefficace. Le groupe, qui prévoit un bénéfice net par action compris en 2005 entre 2,40 et 2,55 dollars (contre un BNPA de 2,11 dollars réalisé en 2004) veut désormais rétablir la confiance avec ses actionnaires, notamment en insistant sur le développement de son pipeline de nouveaux médicaments. "Le groupe attend la poursuite de la croissance du chiffre d'affaires, comprenant de fortes performances attendues pour Nexium, Symbicort, Seroquel, Arimidex, et la reprise de parts de marché aux Etats-Unis, pour Crestor", affirme-t-il ainsi. A la Bourse de Londres, les perspectives sont bien accueillies: le titre a terminé la séance en hausse de 4,31% à 1.984 pence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :