Dexia attend une nouvelle année de forte croissance

 |  | 343 mots
Lecture 2 min.
La banque franco-belge Dexia termine l'année sur une bonne note. Si 2004 a été marquée par l'imbroglio autour d'un rapprochement avec Sanpaolo (voir ci-contre), elle illustre également un niveau d'activité et de rentabilité en progression. Ainsi, sur l'ensemble de l'exercice 2004, le groupe présidé par Pierre Richard a enregistré un résultat brut d'exploitation de 2,38 milliards d'euros, en progression de 13,1% par rapport à 2003.Le résultat net part du groupe sur l'année progresse lui aussi fortement affichant une hausse de 23,8% par rapport à 2003, pour s'établir à 1,77 milliard d'euros. Par action, le bénéfice net s'affiche à 1,58 euro, en progression de 28,1% d'une année sur l'autre. Ainsi, la rentabilité des fonds propres s'établit à 19,8% (contre 16,5% en 2003)."2004 a été une année record pour Dexia en termes de progression des résultats", souligne le groupe dans un communiqué. Pour Pierre Richard, "trois facteurs principaux expliquent ces résultats excellents: la qualité des revenus, la poursuite de la maîtrise de nos frais généraux, le très faible coût du risque".Ainsi, outre la hausse du produit net bancaire de 4,5% à 5,39 milliards d'euros, en 2004, les frais généraux ont reculé de 1,4%, à 3 milliards d'euros. "A périmètre inchangé, ils ont été en légère hausse (1,6%), ce qui reste conforme à l'objectif que nous nous étions fixés, de rester en ligne avec l'inflation", explique le président du groupe.En ce qui concerne le coût du risque, la charge hors Dexia Bank Nederland (voir ci-contre), a été divisé par trois. Elle est passée de 158 millions d'euros en 2003, à 52 millions d'euros en 2004. "L'amélioration de la qualité des risques et de la situation des débiteurs, phénomène général dans le secteur bancaire, s'est également appliquée à Dexia qui avait déjà un profil de risque très bas", ajoute le groupe.Côté perspectives, le groupe ne donne pas de chiffres mais annonce "une nouvelle année de croissance" pour 2005.Vendredi en Bourse, le titre rattrape ses pertes de la veille avec un gain de 1,69% à 18,02 euros, à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :