Les ventes en ligne américaines en pleine forme

C'est une litanie qui se répète chaque année à la même époque: les internautes se sont rués dans les boutiques en ligne durant les fêtes. Résultat, entre le 1er novembre et le 26 décembre, les ventes sur Internet aux Etats-Unis ont augmenté de 25% sur un an à 23,2 milliards de dollars (hors voyages), selon la traditionnelle étude publiée par Goldman Sachs, Harris Interactive et Nielsen/NetRatings. Bien que la croissance soit inférieure à l'an passé où elle avait atteint 30%, elle est sensiblement au dessus des pronostics des auteurs de l'étude, qui tablaient sur une hausse de 20%."Une meilleure satisfaction des clients, une bonne sélection des produits en ligne et l'extension des délais de livraison ont attiré plus de dépenses cette saison", explique Goldman Sachs dans la note.Principal enseignement de l'étude, l'achat en ligne se banalise vers toutes sortes de produits, signe que le plus grand nombre accède et a désormais confiance dans ce canal de distribution. C'est pourquoi le premier poste de dépenses est l'habillement en général: il a représenté 16% du total des ventes en ligne aux Etats-Unis, et a engrangé 3,76 milliards de dollars de recettes. Ensuite, les internautes ont surtout dépensé dans les jouets et jeux vidéo à hauteur de 2,53 milliards de dollars. Cette catégorie a représenté 11% des ventes totales. Les appareils électroniques n'arrivent qu'en troisième position avec 2,31 milliards de dollars et une part de 10%. La joaillerie a enregistré la plus forte croissance, puisqu'elle a plus que doublé sur un an à 1,89 milliard de dollars (8,1% du total). Les grands noms du secteur tels que Google, Yahoo!, eBay ou Amazon se sont taillés la part du lion cette saison (lire ci-contre). Amazon avait déjà annoncé en décembre avoir connu sa meilleure période des fêtes de fin d'année en 10 ans. Autre phénomène, les consommateurs commencent à utiliser Internet pour des achats de dernière minute. C'est ce qu'a révélé une étude publiée par Comscore. Sur la semaine de Noël, les internautes ont dépensé pas moins de 1,22 milliard de dollars, un chiffre multiplié par deux en un an. Plusieurs raisons expliquent ce changement d'habitude. Les distributeurs ont d'abord offert la possibilité d'aller chercher leur cadeau directement en magasin, éliminant ainsi les risques de non-livraison. Les délais de livraison ont ensuite été sensiblement raccourcis. En outre, les bons d'achats ont connu un succès inattendu cette saison, en offrant la possibilité d'être imprimés directement ou envoyés par voie électronique. Enfin, la branche fleurs a connu une forte expansion. De fait, le bouquet est par excellence le cadeau livré dans la journée ou le lendemain.En tout, selon Comscore, les ventes en ligne aux Etats-Unis sur la période de Noël (1er novembre-26 décembre) ont rebondi de 29% sur un an, atteignant 14,8 milliards de dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.