Le numéro deux de Nortel démissionne

Les carrières sont de courte durée chez Nortel. Trois mois après sa nomination, le numéro deux du groupe, Gary Daichendt, a donné sa démission. Raison invoquée: divergences de point de vue avec la direction, notamment avec le PDG de l'équipementier télécoms, Bill Owens. Le directeur des technologies ("CTO"), Gary Kunis, un ancien de chez Cisco, a également annoncé son départ.Gary Daichendt a été embauché en mars dernier. L'homme, âgé de 53 ans, était auparavant également chez Cisco, où il était numéro deux. Chez Nortel, il ambitionnait de prendre la place de Bill Owens. Ce dernier, qui a déjà 65 ans, a rejoint l'entreprise l'an passé après l'éviction de l'ancien patron Frank Dunn et de neuf autres collaborateurs. L'entreprise était alors en plein démêlés judiciaires. C'est sous la présidence de Bill Owens que les comptes du groupe ont été mis à jour. Pour la première fois depuis que la société a commencé à retarder la publication de ses comptes, les chiffres du dernier trimestre ont été annoncés à temps. En tout, ce ne sont pas moins de 3,23 milliards de dollars de malversations financières qui ont été révélées. Reste que ces deux départs ne sont pas de nature à rassurer. "Vous ne voulez jamais voir deux dirigeants arriver et partir au bout de trois mois, cela met toujours de la pression sur le titre", a assuré un investisseur interrogé par Reuters. "Je pense que c'est important de savoir que Daichendt était connu pour dire 'nous jouons pour gagner' ". Du coup, son départ pourrait encourager le marché à penser que Nortel n'y croit plus lui-même. A New York, le titre recule de 8,19% en fin de séance vendredi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.