Lagardère se désengage de T-Online

 |  | 290 mots
Lagardère aura attendu le dernier moment pour décider du sort de sa participation dans le fournisseur d'accès Internet T-Online. Le groupe français a annoncé aujourd'hui avoir cédé 80% de sa participation le 4 février au moment de la clôture de l'offre de Deutsche Telekom, lancée le 26 novembre dernier sur les minoritaires de sa filiale. Lagardère a ainsi procédé à la cession de 55,9 millions de titres pour n'en conserver que 13,7 millions. Ces titres, Lagardère les a acquis en février 2000 au moment de la vente de sa filiale à 100% Club Internet à T-Online.En parallèle, le groupe français a racheté 592 millions d'euros d'obligations échangeables en titres T-Online sur les 767 millions d'euros d'obligations en circulation. Les titres conservés vont permettre à Lagardère "d'être en mesure de répondre le cas échéant aux demandes d'échange des obligations échangeables qui restent en circulation", indique le communiqué.Lagardère ne donne pas le prix de vente de ses titres. Le 4 février dernier, le titre T-Online terminait la séance à 8,99 euros. Le cours correspond à l'offre au comptant faite par l'opérateur allemand Deutsche Telekom le 26 novembre. A ce moment là, le groupe allemand faisait une proposition de rachat en cash des actions qu'il ne détenait pas dans T-Online au prix de 8,99 euros par titre. Le 25 janvier dernier, l'opérateur offrait en parallèle un échange d'action à parité de un titre T-Online pour entre 0,45 et 0,55 action Deutsche Telekom.Mais l'offre de Deutsche Telekom sur sa filiale avait soulevé un tollé auprès des actionnaires, qui assuraient qu'elle sous-évaluait l'entreprise. L'opérateur allemand avait mis en Bourse son activité de fourniture d'accès à Internet en pleine bulle au prix de 27 euros par titre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :