Chute libre du bénéfice annuel de Sainsbury

 |  | 379 mots
Lecture 2 min.
Sainsbury a terminé son exercice 2004-2005 (clos le 26 mars) dans le vert. Reste que la performance du groupe sur une année est loin d'être enviable. Le groupe a en effet affiché une baisse de 97,5% de son bénéfice imposable, à 15 millions de livres, contre 610 millions de livres un an plus tôt. Par action, le bénéfice avant impôt atteint 9 pence, contre 23,4 pence en 2003-2004.Cette contre-performance ne reflète pas la hausse du chiffre d'affaires du groupe, qui a pour sa part progressé de 5,5% à 16,4 milliards de livres. Mais le bénéfice imposable du groupe a été fortement pénalisé par des charges exceptionnelles supportées par le distributeur britannique.Les coûts exceptionnels ont ainsi atteint 507 millions de livres sur l'année, très partiellement compensés par des produits exceptionnels de 273 millions de livres. Le groupe prévoit que les charges exceptionnelles atteindront 50 millions de livres en 2005-2006.Du coup, avant éléments exceptionnels et amortissement des survaleurs, le résultat imposable atteint 254 millions de livres. Il reste toutefois bien inférieur aux 675 millions de livres enregistrés une année auparavant par le groupe.Sainsbury, qui redresse difficilement la barre face à la concurrence acharnée sur son marché, notamment infligée par le numéro un Tesco, se réjouit certes de la hausse de son chiffre d'affaires. Mais il reste prudent pour l'avenir. "Tandis qu'il est agréable de pouvoir annoncer que nos ventes se sont améliorées sur la fin de l'exercice, il est encore tôt et il reste beaucoup à faire pour atteindre nos objectifs au sein d'un marché de la distribution très concurrentiel au Royaume-Uni", prévient le président Philip Hampton dans un communiqué.Il est vrai que le distributeur, en pleine restructuration, a réussi à renouer avec la hausse de ses ventes à surface comparable au quatrième trimestre de son exercice 2004-2005, après deux années de repli. A présent, le groupe espère toujours atteindre ses objectifs et afficher ainsi une hausse de 2,5 milliards de livres de son chiffre d'affaires à horizon 2007-2008.En Bourse, ce résultat se traduit par des hésitations du titre. Après une baisse de quelque 2% à mi-séance, à Londres, l'action termine sur un gain de 0,26%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :