Sanofi gagne une manche importante dans la bataille du Plavix

"Bristol et Sanofi n'auraient pas pu espérer meilleure issue", notaient dès mardi matin les équipes de JP Morgan. La maison de courtage faisait référence à une décision de la justice canadienne favorable aux deux laboratoires dans des litiges les opposant à un fabricant de génériques. Dans l'après-midi, Sanofi-Aventis a confirmé avoir obtenu cette décision favorable concernant son anticoagulant Plavix.Concrètement, "la Cour fédérale canadienne d'Ottawa a accordé à Sanofi-Aventis la requête de demande d'interdiction d'une autorisation de mise sur le marché d'une version générique demandée par Apotex Inc. en 2003", précise le groupe pharmaceutique franco-allemand, précisant que "la cour canadienne a rejeté la contestation du brevet Plavix par Apotex".Alors que pour les laboratoires la menace des génériques demeure, Sanofi-Aventis vient donc de remporter une bataille importante. La Bourse ne s'y est pas trompée. Elle avait même anticipé la confirmation du groupe. L'action a décollé dans la matinée et gagnait 2,4% en fin d'après-midi. Il faut reconnaître que l'enjeu est de taille. Le Plavix a été en 2004 le deuxième produit le plus vendu du groupe. Les ventes de ce "blockbuster" se sont élevées à 1,69 milliard d'euros, soit 6,6% de l'activité du nouvel ensemble.Toutefois, bien qu'elle lève des incertitudes, cette décision de justice ne répond pas à toutes les interrogations. Le Plavix fait également l'objet d'un procès aux Etats-Unis où l'Indien Dr Reddy et Apotex ont demandé l'autorisation de produire un générique du produit. Or, la décision canadienne ne présage en rien de la suite des événements, tant les lois sur les brevets diffèrent entre les Etats-Unis et le Canada. La prochaine étape importante aura donc lieu le 8 avril, date à laquelle a été renvoyée l'audience préliminaire à ce procès, au tribunal fédéral du district sud de New York.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.