Fortis se renforce en Turquie

 |   |  284  mots
Fortis poursuit sa stratégie d'expansion hors de ses frontières. Le bancassureur belgo-néerlandais a annoncé ce matin avoir signé un accord en vue d'acquérir Disbank, la septième banque turque à capitaux privés. Dans un premier temps, Fortis reprendra 89,3% du capital pour 985 millions d'euros auprès des actionnaires de l'établissement, le groupe Dogan, la famille Dogan et deux fonds d'investissement. Le groupe lancera ensuite une offre publique d'achat sur les 10,7% restants. En tout, l'opération valorise le groupe turc 1,1 milliard d'euros. En reprenant Disbank, qui portera par la suite le nom de sa maison mère, Fortis met la main sur plus d'un million de clients supplémentaires, dont environ 120.000 petites entreprises. Disbank possède actuellement 4,1 milliards d'euros d'actifs et est cotée à la Bourse turque. Avec ses 173 agences, Disbank a, à la fois, des activités de banque commerciale et de détail. Fortis assure ainsi que désormais Disbank sera "en mesure d'atteindre une croissance organique rentable et de réaliser son objectif de devenir une des premières banques du pays", précise le communiqué.Pour Fortis, l'opération doit être relutive dès 2006, et dégager un retour sur investissement "de plus de 10% à partir de 2008". Dans un communiqué, le PDG de Fortis Jean-Paul Votron explique que "cette acquisition s'inscrit parfaitement dans notre stratégie visant à développer nos activités en dehors du Benelux". De fait, depuis qu'elle a obtenu en décembre la permission d'entamer des discussions en vue d'entrer dans la communauté européenne, la Turquie est devenue une terre privilégiée pour les investisseurs. En janvier dernier, Fortis avait annoncé la prise de contrôle de la partie assurance de Banco Comercial Portugues.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :