Marge de 15,4% pour Publicis

 |  | 254 mots
Contrat rempli pour Publicis en 2004. Le groupe publicitaire s'était engagé à atteindre, voire dépasser, les 15% de marge opérationnelle. En progression de 1,1 point par rapport à 2003, cette dernière a finalement atteint 15,4% sur l'ensemble de l'année écoulée (dont 16,4% au second semestre). Le groupe s'en félicite largement, soulignant qu'elle se situe "au plus haut niveau mondial du secteur de la communication".Reflet d'un résultat opérationnel de 590 millions d'euros (globalement en ligne avec les attentes), cette marge est pour Publicis "le fruit de l'intégration de Bcom3 désormais achevée".Mais Publicis ne s'était pas engagé que sur la rentabilité. Il avait déjà fait part en février de sa croissance organique de 4% et des gains de nouveaux budgets de 4,4 milliards d'euros. Aujourd'hui, il précise qu'il est parvenu à améliorer sa solidité financière, avec un BFR en baisse de 299 millions d'euros et une dette financière réduite de moitié à 563 millions d'euros. Avec un bénéfice net passé de 150 à 210 millions d'euros, le groupe compte également accroître son dividende unitaire de 15,4% en le portant à 0,30 euro.Pour 2005, Publicis compte accentuer ses efforts. Il espère tout particulièrement profiter de la montée en puissance des gains de nouveaux contrats, "qui se sont poursuivis sur les deux premiers mois de 2005". Dans ces conditions, "2005 devrait encore être une bonne année" et ce - c'est assez rare pour être souligné - "quelle que soit la situation économique mondiale".En fin de sénace, le titre gagne 2,33%, à 25,04 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :