TF1 sanctionné après des résultats décevants

Loin d'être rassurants, les chiffres publiés ce matin par TF1 plombent le titre. Alors que le groupe a avancé d'un mois la publication de son résultat du premier trimestre 2005, son titre avait déjà chuté vendredi dans la crainte de mauvaises annonces, et notamment d'un "profit warning". Ayant passé toute la journée nettement dans le rouge, le titre termine la séance en légère baisse, pliant de 0,63% à 21,95 euros.Le marché affiche sa défiance. Et pour cause. Le bénéfice net du premier trimestre 2005 s'est avéré nettement inférieur aux attentes des analystes. Le groupe a affiché une baisse de 14,1% de son bénéfice net part du groupe à 60,9 millions d'euros, contre une prévision de 78 millions d'euros des analystes de Global Equities.Le chiffre d'affaires, qui était déjà connu, est resté stable, à 713,9 millions d'euros. En revanche, le groupe a subi une " augmentation ponctuelle de 13% du coût de la grille de TF1 et une augmentation non représentative de la progression annuelle du coût de grille", commente le groupe dans un communiqué. Le résultat opérationnel a pour sa part fléchi de 15,9% à 100,2 millions d'euros. Un résultat lui aussi jugé décevant, puisque pour sa part, la société de Bourse ETC Pollak Prebon attendait une hausse de 1,2% du résultat opérationnel...Face à cette situation, le groupe espère redresser la barre et ramener le coût de la grille à une croissance de 3% maximum, contre un objectif précédent de 3,9% de croissance.Pour l'avenir, TF1 se veut toutefois prudent, dans un contexte publicitaire atone. "Compte tenu de l'environnement publicitaire, la variation du chiffre d'affaires publicitaire net de l'Antenne TF1 sur le 1er semestre 2005 devrait être légèrement négative", ajoute le groupe qui n'est pas en mesure de donner de plus amples prévisions sur l'ensemble de l'année: "Le groupe TF1 confirmera fin août ses perspectives annuelles de chiffre d'affaires publicitaire tenant compte des révisions de croissance du PIB", conclut la société.ETC Pollak Prebon redoute que les objectifs de croissance du chiffre d'affaires publicitaire de 3 à 4% sur l'année ne soient pas atteints.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.