BMW plie au deuxième trimestre 2005

 |  | 272 mots
Les ventes records sur le trimestre ne suffisent pas à BMW pour sauver son résultat. Le constructeur européen a en effet vendu 354.324 véhicules sur le deuxième trimestre, atteignant des records en volumes avec une hausse de 10,4% par rapport à l'année précédente. Du coup, sur le premier semestre, le nombre d'automobiles vendu est de 646.531 unités, en hausse de 9,4%. Le chiffre d'affaires a progressé de 2,1% au deuxième trimestre à 12,16 milliards d'euros. Une hausse qui ne suffit pas à empêcher son recul sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires reculant de 0,9% à 22,5 milliards d'euros entre janvier et juin.BMW enregistre une baisse de son bénéfice net sur le deuxième trimestre, en repli de 1,2% par rapport à l'année précédente, à 663millions d'euros. Sur le semestre, le bénéfice net recule de 1% à 1,182 milliard d'euros. Avant impôts, le bénéfice avant impôt a baissé de 15,5% à 916 millions d'euros, précise le groupe. Ce qui est légèrement inférieur aux prévisions des analystes qui prévoyaient un bénéfice imposable compris entre 1,03 et 1,15 milliard d'euros. Devant ces performances médiocres BMW explique qu'il a souffert des taux de changes, de la hausse du coût des matières premières et d'une concurrence féroce.Il tente de rassurer sur ses perspectives, en confirmant ses objectifs. Il vise un résultat à peu près inchangé pour l'année 2005 par rapport à 2004. Cela ne suffit cependant pas à convaincre les investisseurs. En Bourse, le marché sanctionne ces résultats jugés peu satisfaisants. Le titre recule de 4,22% en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :