Les prises de commandes d'Alstom ne convainquent pas la Bourse

 |  | 415 mots
Lecture 2 min.
Alstom poursuit sur sa lancée. Le groupe a publié au premier trimestre un chiffre d'affaires en ligne avec les résultats encourageants de 2004/2005. L'activité des trois premiers mois (à fin juin) de l'exercice 2005/2006 progresse de 10% à 3,561 milliards d'euros. Alstom récolte ainsi les fruits de la reprise de ses commandes, rendue possible par son redressement financier et l'aide apportée par l'Etat.Les prises de nouvelles commandes enregistrées sur le trimestre sont quasi stables à 3,981 milliards d'euros (+1%). Le carnet de commandes s'élève à 28 milliards d'euros pour représenter deux ans de chiffre d'affaires.La zone Asie-Pacifique enregistre une croissance de 80% des commandes à 1,49 milliard d'euros et devient la première zone de commandes d'Alstom. Point faible du groupe, la zone Europe accuse, quant à elle, une chute de 45% des commandes du trimestre à 1,18 milliard d'euros. Le secteur Marine, en grosses difficultés financières, n'a pas signé de commandes mais Alstom doit enregistrer un contrat pour deux paquebots durant le trimestre en cours. L'activité Transport voit son chiffre d'affaires progresser de 5% à 1,31 milliard d'euros alors que ses commandes reculent de 3% à 1,51 milliard d'euros tout en conservant un niveau élevé grâce à plusieurs contrats récents en Chine (locomotives) et en France (trains régionaux). Malgré ces résultats, le PDG Patrick Kron semble satisfait. "Le niveau des commandes au premier trimestre demeure soutenu et correspond aux prévisions d'activité commerciale pour l'année en cours", souligne-t-il. Lors des résultats annuels, Alstom avait annoncé un niveau de prise de commandes en hausse de 15% à 15,8 milliards d'euros pour assurer la confiance lors de l'exercice 2005/2006.Après avoir ouvert en hausse, le titre Alstom accuse une baisse de 3,41% à 0,85 euro à la clôture de la Bourse de Paris.Alstom divise par 40 le nombre de ses actionsAlstom veut mettre un terme à son image de penny stock. L'assemblée générale du groupe industriel, qui s'est tenue aujourd'hui, a notamment approuvé le regroupement d'actions qui permet de rassembler 40 actions en un seul titre. Ce regroupement, qui n'aura qu'un impact technique sur le cours de Bourse, interviendra le 3 août prochain. L'objectif de l'opération est également de réduire la volatilité du titre, qui évolue autour de 0,80 euro. Ainsi, la nouvelle valeur nominale de 0,35 euro multiplié par 40 se traduira par une action nouvelle d'une valeur nominale de 14 euros. Au cours actuel de 0,85 euro, l'action nouvelle vaudra 34 euros, un cours proche de l'introduction en Bourse d'Alstom, a justifié Patrick Kron, le PDG d'Alstom, qui a ajouté: "vous aurez 40 fois moins d'actions qui vaudront 40 fois plus chacune."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :