Contrat record en vue pour Dassault Aviation

 |  | 278 mots
Lecture 1 min.
Un beau coup pour Dassault Aviation. En effet, le constructeur aéronautique aurait profité de la visite à Paris du régent du Royaume d'Arabie Saoudite, le prince héritier Abdallah Ben Abdel Aziz, pour conclure plusieurs accords commerciaux, dont l'un portant sur la vente de 48 avions Rafale, avec une option sur 48 appareils supplémentaires. Cette information a été révélée par notre confrère Les Echos.Le montant de ce contrat est évalué à 6 milliards d'euros. Dassault Aviation n'est pas la seule entreprise qui pourrait se frotter les mains. Thales, MBDA et Safran, ex-Snecma-Sagem seraient également partie prenante dans ce contrat. Ce matin, la direction de Dassault Aviation a précisé qu'il n' y avait pas encore d'accord. "Des pouparlers existent, c'est bien connu mais il n'y a pas eu d'accord signé", a déclaré un porte-parole du groupe à l'AFP.Si cette transaction aboutissait, ce serait une première pour Dassault Aviation, l'avionneur n'ayant jamais réussi à vendre le Rafale à l'étranger. Au cours de sa visite en France, le prince héritier saoudien aurait signé plusieurs protocoles d'accords commerciaux, évoqués précédemment dans la Tribune (voir ci-contre). Le montant total de ces contrats serait compris entre 10 et 20 milliards d'euros.Par ailleurs, selon le Financial Times Deutschland, un consortium emmené par EADS serait sur le point de remporter une importante commandes de satellites pour l'armée allemande. "Nous sommes le candidat préféré, et la division de services informatiques de l'armée allemande finalise actuellement les négociations avec nous. Lorsqu'elles seront conclues, nous serons en mesure de donner plus d'informations", a précisé le co-président du groupe, Rainer Hertrich au quotidien économique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :