Airbus dope les résultats trimestriels d'EADS

 |  | 375 mots
Lecture 2 min.
L'effet Airbus. Au premier trimestre, le leader européen de l'aéronautique, de l'espace et de la défense EADS affiche un résultat net de 328 millions d'euros, 5,7 fois supérieur à celui enregistré au premier trimestre 2004 (49 millions). De son côté, le résultat d'exploitation (Ebit) avant amortissement de la survaleur et exceptionnels fait un bond de 200% par rapport à celui enregistré un an plus tôt à 657 millions d'euros. Ce résultat opérationnel est largement supérieur aux attentes du marché, le consensus Reuters tablant sur un Ebit de 344 millions. Sur la période, la contribution d'Airbus s'élève à 628 millions - en hausse de 180% - grâce à une nette progression des livraisons (87 appareils contre 67 au 1er trimestre 2004) et à une baisse des dépenses de recherche et développement. Dans les autres divisions d'EADS, le résultat d'exploitation est également en hausse, exception faite de la branche espace qui accuse une perte de 6 millions. En dépit de cette perte trimestrielle, la direction d'EADS estime néanmoins que la contribution de cette activité sera positive en 2005.Le chiffre d'affaires du groupe est également à l'honneur. Il affiche une hausse de 16% à 7 milliards d'euros, dont 6,65 milliards en provenance d'Airbus. "Ces résultats confirment nos objectifs 2005 et confirment les perspectives de croissance d'EADS à moyen terme", ont déclaré dans un communiqué les deux co-présidents exécutifs d'EADS, Philippe Camus et Rainer Hertrich, deux jours avant la tenue de l'assemblée générale des actionnaires du groupe, qui mettra fin à leurs mandats. Ces derniers seront alors remplacés par Noël Forgeard, actuel président d'Airbus - qui est toujours à la recherche de son successeur - et par Thomas Enders, qui dirige actuellement les activités de défense du groupe. Pour l'exercice en cours, EADS anticipe une progression de plus de 6% de l'Ebit, supérieur à 2,6 milliards, malgré un taux de couverture du risque de change moins favorable. Le groupe vise également un chiffre d'affaires de près de 33 milliards d'euros, après 31,8 milliards en 2004, avec un taux de change moyen d'un euro à 1,30 dollar.Ces prévisions reposent notamment sur une hausse de 10% des activités de défense et sur la livraison de 350 à 360 Airbus en 2005.A la clôture, l'action EADS gagne 0,18% à 22,75 euros à la Bourse de Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :