Les Etats-Unis dopent les résultats annuels de Nissan

 |  | 444 mots
Lecture 2 min.
Une belle sortie. Alors que son PDG, le Français Carlos Ghosn, s'apprête à prendre la tête de Renault, qui détient 44% du capital de Nissan, le constructeur japonais annonce des résultats annuels dans le vert. Au cours de l'exercice 2004/2005 clos fin mars, le deuxième constructeur japonais affiche un résultat net en hausse de 1,7% à 512,3 milliards de yens (3,81 milliards d'euros au taux de change du 31 mars), en ligne avec les prévisions de Nissan (510 milliards de yens). Il se situe dans le milieu de la fourchette des prévisions des analystes qui oscillaient entre 496 et 530 milliards de yens. L'opérationnel est également à l'honneur. Le résultat d'exploitation progresse de 4,4% à 861,2 milliards de yens. De son côté, le bénéfice courant affiche une hausse de 5,7% à 855,7 milliards de yens. Quant aux ventes, elles ont bondi de 15,4% à 8.576 milliards de yens (63,8 milliards d'euros en glissement annuel. Au cours de l'exercice, la direction de Nissan peut s'enorgueillir d'avoir établi un nouveau record avec 3,388 millions de véhicules vendus (+10,8%), grâce notamment aux performances signées sur le territoire américain. En effet, en hausse de 18,4% sur un an, les ventes ont pour la première fois dépassé le million d'unités (1,013 million) aux Etats-Unis. Au Japon, les ventes ont augmenté de 1,4% à 848.000 unités. Avec des ventes stables (544.000 unités), l'Europe reste la région la moins dynamique. Dans le reste du monde, elles ont bondi de 19,5% à 983.000 unités. Par ailleurs, le groupe a annoncé avoir épuré ses dettes, disposant même de 205,8 milliards de yens (1,53 milliard d'euros) de liquidités à la fin de l'exercice. "L'an dernier, Nissan a relevé le défi et a réalisé une performance record en dépit de beaucoup d'éléments adverses, comme des taux de change défavorables, des prix des matières premières élevés, des bonus et des taux d'intérêt plus hauts", précise Carlos Ghosn dans un communiqué. "Les fondamentaux de notre activité sont forts, nos produits sont attrayants pour les consommateurs, et Nissan est bien positionné pour connaître une croissance soutenue et profitable", ajoute-t-il. Pour l'exercice en cours, Nissan prévoit un bénéfice net de 517 milliards de yens, en hausse de 1% par rapport à 2004/2005, et un chiffre d'affaires de 9.000 milliards de yens (+4,9%) sur la base d'un taux de change de 105 yens pour un dollar et de 130 yens pour un euro. Par ailleurs, Nissan a confirmé les principaux objectifs de son nouveau plan de développement sur trois ans "Value-Up". Avec un bémol toutefois: l'objectif de vendre 4,2 millions de véhicules par an en 2007/2008 a été retardé d'une année, à 2008/2009. Aucune explication n'a été fournie par le constructeur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :